Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Epinal : nouvelle journée de blocage à la prison

mercredi 13 mars 2019 à 15:47 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

A la veille d'une nouvelle réunion au ministère de la Justice, les surveillants de la prison d'Epinal, bloquent ce mercredi 13 mars les livraisons et les extractions de détenus. Seuls les parloirs sont assurés. Le personnel pénitentiaire demande à être entendu et que les promesses soient tenues.

Les surveillants bloquent l'entrée de la prison d'Epinal
Les surveillants bloquent l'entrée de la prison d'Epinal © Radio France - Hervé Toutain

Épinal, France

Ils sont une vingtaine rassemblés autour d'un brasero. Les surveillants de la prison d'Epinal dans les Vosges, bloquent ce mercredi 13 mars encore, les livraisons et les extractions de détenus. Seuls les parloirs sont assurés. A la veille d'une réunion de concertation au ministère de la Justice à Paris, le personnel pénitentiaire demande à être entendu. "II faut que le gouvernement tienne ses promesses, notamment en ce qui concerne la livraison d'équipements de sécurité", martèle Fadila Doukhi déléguée Force-Ouvrière.

Le syndicat réclame une réforme du statut des personnels pénitentiaires et une revalorisation des salaires. La question des sous-effectifs est aussi évoquée. "Ce métier est stressant et difficile et le manque de surveillants pèse sur l'activité" constate Marie-Line qui travaille dans le quartier des femmes. Une image de la profession qui décourage les vocations et rend le recrutement incertain.

Cette nouvelle journée de mobilisation intervient une semaine après l'agression de deux surveillants par un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne. Ce détenu, Michaël Chiolo, radicalisé, est passé par de nombreux établissements pénitentiaires de l'Est de la France, dont Epinal.