Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Économie – Social

Épuisement, burn out : les agents de l'aide sociale à l'enfance en Creuse dénoncent leurs conditions de travail

-
Par , , France Bleu Creuse

Au bord de l'épuisement, les agents de l'aide sociale à l'enfance dans le département de la Creuse prennent la parole et déplorent des conditions de travail difficiles. Manque de moyens, surcharge de travail, hiérarchie remise en question, la liste des malaises est très longue.

Les agents de l'aide sociale à l'enfance de la Creuse dénoncent un gros malaise dans leur service
Les agents de l'aide sociale à l'enfance de la Creuse dénoncent un gros malaise dans leur service © Maxppp - RIEDINGER Philippe

Guéret, France

Ils n'en peuvent plus. Au bord du burn out. Les agents de l'aide sociale à l'enfance en Creuse libèrent leurs paroles pour la première fois. Les conditions de travail se détériorent et le malaise s'intensifie de plus en plus dans ce service du Département chargé de trouver des hébergements aux enfants retirés de leur famille pour des raisons de sécurité. Les dossiers s'accumulent et les agents sont débordés selon Julien Hulois, représentant du personnel pour le syndicat SNUTER-FSU : "Il y a une augmentation du nombre de tâches à faire, du nombre de missions. Et on leur reproche de ne pas en faire assez. Ce n'est pas normal."

De plus en plus d'enfants à gérer

Chaque agent, travailleur social ou référent administratif, doit traiter en moyenne une quarantaine de dossiers en Creuse contre une vingtaine au niveau national. Un dossier peut concerner plusieurs enfants d'une même famille. Au total 370 enfants sont placés en Creuse, un chiffre qui a explosé ces dernières années : "Nous sommes en alerte sur l'augmentation du nombre d'enfants qui nous sont confiés, explique Patrice Morançais, le vice-président au conseil départemental en charge de l'insertion, la famille et l'enfance. Le nombre de mineurs non accompagnés, les mineurs étrangers isolés, sont aussi sous la responsabilité du département". Crises de larmes, arrêts maladies, le mal-être des agents augmente au même rythme que les dossiers. 

Julien Hulois dénonce les conditions de travail des agents de l'aide sociale à l'enfance en Creuse

Conséquence directe : les travailleurs sociaux ne peuvent pas gérer tous les enfants correctement : "Ils ne peuvent pas faire l'impossible, raconte Julien Hulois. Ils embauchent déjà plus tôt et débauchent plus tard. Résultat, on arrive à situations aberrantes où les mesures demandées par le juge des enfants ne peuvent pas être appliquées." 

Un recrutement mis en place par le Département

Les techniques de gestion sont aussi remises en cause par les syndicats qui appellent à l'apaisement : "Les choses doivent se décrisper, selon Arnaud, représentant CGT. Il faut trouver une façon de travailler avec les service plus concertée, plus respectueuse, plus à l'écoute des agents et être moins dans l'imposition des choses."

Pour répondre à ce sentiment d'épuisement global du service d'aide sociale à l'enfance, le Département a décidé de recruter. Une équipe supplémentaire, composée de deux travailleurs sociaux et d'un renfort administratif, doit arriver dans les jours à venir. Leur présence allégera la charge de travail des autres agents. 

L'interview complète de Patrick Morançais est à écouter ici : 

La réponse de Patrick Morançais face au sentiment de malaise des agents de l'aide sociale à l'enfance