Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'incendie de Générargues, un acte criminel ? "Il est encore trop tôt pour en parler" selon les pompiers

Par

Les sapeurs-pompiers du Gard ont encore démontré toute leur expertise, en maîtrisant un violent incendie qui a frappé ce dimanche le secteur de Générargues. Ils ont effectué 107 largages au total, entre l'hélicopère bombardier d'eau, l'action des Canadair et celle du Dash.

L'incendie de Générargues vu par les auditeurs de France Bleu Gard Lozere L'incendie de Générargues vu par les auditeurs de France Bleu Gard Lozere
L'incendie de Générargues vu par les auditeurs de France Bleu Gard Lozere © Radio France - Sarah Nedjar

Une situation maîtrisée depuis ce lundi matin 6h, mais qui nécessite encore une extrême vigilance. Voilà la situation dans le secteur de Générargues après l'incendie qui a frappé la commune dimanche et sur lequel près de 200 sapeurs-pompiers sont mobilisés. "Pas de victime civile, c'est essentiel, souligne Eric Agrinier, chef de la communication des sapeurs-pompiers du Gard. Douze maisons ont été totalement préservées, malgré la situation très défavorable qu'on a rencontrée, notamment dans les premières heures du sinistre."

Publicité
Logo France Bleu

"Le feu a été passé comme maîtrisé vers 6h du matin (..) il est fixé avec une surface parcourue confirmée autour de 20 hectares", confirme-t-il. Eric Agrinier a "fait son 7h50" en direct sur France Bleu Gard Lozère ce  lundi, et vous pouvez retrouver l'intégralité de cet entretien.

Alors, est-ce un incendie criminel ? C'est ce que laisse clairement entendre le maire de la commune de Générargues. Thierry Jacot était en direct lui aussi ce lundi matin sur France Bleu Gard Lozère. Il déclare notamment "Visuellement, ça a vraiment un gros impact. Mais au-delà de ça, on ne les compte plus". Le maire note également que ces incendies démarrent toujours au même endroit.

"Incendie criminel ? Il est encore trop tôt." Eric Agrinier

Eric Agrinier préfère pour l'instant rester plus prudent. "En ce qui nous concerne, on se consacre à la lutte contre ce sinistre qui n'est pas toujours pas terminée, précise-t-il. Et en ce qui concerne la détermination de l'origine, vous savez qu'il existe une cellule de recherche de causes et de circonstances des incendies. C'est une équipe pluridisciplinaire, sous l'autorité de la justice, avec des gendarmes, des pompiers, des membres de l'ONF. Pour l'instant, il est encore trop tôt pour nous pour nous exprimer sur ce point."

Ce lundi va être consacré à une difficile travail de traitement des lisières, et à une surveillance active "On va engager nos caméras thermiques, nos drones, pour repérer les éventuels points chauds qui subsistent', explique encore Eric Agrinier.

Dans cette intervention, quatre pompiers ont été blessés. Trois ont été hospitalisés au service des urgences à Alès. Deux souffrent d'intoxication aux fumées, le troisième d'une brûlure à une jambe. Ils ont pu rentrer chez eux. "Ils pourront même reprendre leurs gardes très rapidement. C'est un vrai soulagement pour nous".

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu