Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Escroquerie au permis de conduire : une auto-école de Mulhouse promettait le code pour 1 500 euros en liquide

Une filière pour obtenir l'examen du code de la route en trichant a été démantelée à Mulhouse (Haut-Rhin). Trois personnes dont le gérant d'une auto-école ont été mis en examen jeudi 23 janvier. Selon la procureure, une centaine de personnes ont obtenu leur code en payant 1500 euros en liquide.

Le gérant de cette auto-école de Mulhouse et son père mis en examen pour corruption active.
Le gérant de cette auto-école de Mulhouse et son père mis en examen pour corruption active. © Radio France - Patrick Genthon

Une filière pour obtenir l'examen du code de la route a été démantelée à Mulhouse. Trois hommes ont été mis en examen jeudi 23 janvier. Ils sont soupçonnés d’avoir mis en place un système frauduleux qui permettait de réussir son code à coup sûr, moyennant une somme de 1.500 euros, versée en liquide par chaque candidat. 

Un système bien rôdé

Le gérant de l’auto-école prenait la place du candidat lors de l’examen du code ou bien s’installait à ses côtés pour souffler les réponses

Les enquêteurs ont pour l’heure identifié une centaine de personnes ayant bénéficié de ce système. Il s'agit pour la plupart de gens illettrés ou ne parlant pas couramment le français, selon la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Tous verront leur permis de conduire annulé et devront repasser l’examen.

Trois personnes impliquées

Le gérant de l'auto-école âgé de 39 ans et son père âge de 68 ans ont été mis en examen pour corruption active et blanchiment d'escroquerie en bande organisée

Le responsable de la structure qui faisait passer le code a lui été mis en examen pour corruption passive. Ils ont tous trois été remis en liberté sous contrôle judiciaire. 

Une partie de leurs biens a été saisie.

Des candidats venus de toute la France

L’enquête menée par la Brigade mobile de recherche de la police aux frontières va se poursuivre pour identifier d’autres bénéficiaires de ce code obtenu en trichant. 

Les candidats grâce au bouche à oreille venaient de toute la France, notamment de Paris, Marseille ou la Meurthe-et-Moselle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu