Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

INFO FRANCE BLEU - Escroquerie présumée à la Sécu : deux infirmières arrêtées dans l'Eure

mercredi 27 janvier 2016 à 17:07 Par Franck Weil-Rabaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Deux infirmières soupçonnées de détournement de fonds au détriment de l'Assurance maladie ont été arrêtées ce mercredi dans l'Eure. Les gendarmes de la section de recherches de Rouen, sur demande du procureur de la République d’Évreux ont procédé à leur interpellation.

Deux infirmières arrêtées dans l'Eure pour fraude présumée à la Sécu
Deux infirmières arrêtées dans l'Eure pour fraude présumée à la Sécu © Maxppp

Les deux professionnelles de santé, qui exercent dans la région de Verneuil sur Avre  ont été arrêtées à leur domicile en début d'après-midi  ce mercredi. Ce sont les gendarmes de la section de recherches de Rouen qui ont procédé à leur interpellation,  suite à une enquête diligentée par le procureur de la République d’Évreux. Une enquête ouverte  pour suspicion de détournement de fonds au détriment de la sécurité sociale.

L'une des deux infirmières a été placée en garde à vue dans les locaux de la section de recherches. Cette garde à vue peut être prolongée pendant quarante huit heures. A l'issue, un magistrat instructeur décidera des suites à donner à ce dossier. Si les poursuites se confirment, le juge des libertés et de la détention décidera ou non du placement en détention provisoire de l’infirmière.  L'autre infirmière a été entendue comme mise en cause et une nouvelle audition est prévue demain.  Les deux femmes sont soupçonnées d'avoir perçu indûment de l'argent de la part de l'Assurance-maladie. 

Afin d'assurer une continuité des soins pour les patients qui avaient recours à ces infirmières, les gendarmes ont été accompagnées lors des des interpellations par deux médecins de l'ARS, l'agence régionale de santé. A charge pour eux de vérifier quels soins devaient être prodigués et de réquisitionner le cas échéant des professionnels de santé pour les prodiguer.