Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Escroqueries : de faux couvreurs arrêtés en Moselle

mercredi 6 décembre 2017 à 18:29 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Une centaine de policiers ont été déployés mardi 5 décembre au matin en Moselle pour interpeller 12 personnes soupçonnées d'escroquerie. Elles se présentaient chez les particuliers comme des soi-disant artisans-couvreurs.

Interpellation dans un camp de gens du voyage à Marange-Silvange.
Interpellation dans un camp de gens du voyage à Marange-Silvange. - Police nationale

Metz, France

Au terme d’une enquête qui a débuté il y a neuf mois, une centaine de policiers se sont déployés le mardi 5 décembre en plusieurs endroits de Moselle pour interpeller 12 personnes. Il est reproché aux suspects de se présenter chez les gens comme de soi-disant couvreurs. Ils ciblaient des personnes âgées. Ils ont été interpellés à Metz, Saint-Julien-Lès-Metz, un peu plus au sud à Vaux et sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Marange-Silvange.

Un panneau utilisé par les suspects. - Aucun(e)
Un panneau utilisé par les suspects. - Police nationale

Au total, 97 policiers plus des équipes de la BRI, la brigade de recherche et d'intervention et du Raid ont été appelés en renfort pour interpeller ces 12 suspects qui ont tous été placés en garde à vue. Des avoirs criminels ont été saisis, ainsi que des armes et des véhicules. L'enquête a débuté en avril dernier et elle n'est pas terminée.

Le procureur de Metz devrait livrer davantage d’information en cette fin de semaine.