Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Esmoulins : le suicide n'a aucun lien avec l'enquête sur Alexia Daval

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu
Esmoulins, France

L'homme retrouvé mort à Esmoulins, en Haute-Saône, le 6 janvier dernier, s'est en fait suicidé. C'est dans un bois d'Esmoulins qu'avait été découvert le corps calciné de la joggeuse Alexia Daval. Le procureur de la république de Vesoul Emmanuel Dupic exclut tout lien entre ces deux affaires.

Conférence de presse du procureur de Vesoul Emmanuel DUPIC
Conférence de presse du procureur de Vesoul Emmanuel DUPIC © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Le 6  janvier dernier, les pompiers interviennent à Esmoulins près de Gray en Haute-Saône pour une personne inanimée. Dans un cabanon de jardin gît un homme de 38 ans. Après 40 minutes à tenter de le réanimer, le médecin constate le décès.

Carte d'Esmoulins en Haute-Saône
Carte d'Esmoulins en Haute-Saône - Google Maps

Lors de l'intervention des secours, la victime qui a un forte chevelure présente un léger saignement à la tête. Sur le moment on pense à une blessure en tombant. Le procureur demande une autopsie et le médecin légiste constate un trou dans le crâne, celui d'une balle, mais sur place, aucune arme n'a été trouvée.

La rumeur fait un lien avec le meurtre d'Alexia Daval

Très vite la rumeur prend de l'ampleur, un cadavre dans la commune où le corps de la joggeuse Alexia Daval avait été retrouvé. Pour tuer cette rumeur le procureur de la république Emmanuel Dupic fait un point presse

Cette affaire n'a aucun lien avec l'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval" Emmanuel Dupic le procureur de la république de Vesoul.

Conférence de presse du procureur de la république de Vesoul Emmanuel Dupic
Conférence de presse du procureur de la république de Vesoul Emmanuel Dupic © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Ce sont les constatations du légiste qui ont permis de déterminer le déroulé de cette soirée où cet homme s'est bien suicidé. Les traces de poudre retrouvées sur sa main, sa manche et sa tempe prouvent qu'il s'agit bien d'un suicide.

L'homme qui avait 3,84gr d'alcool dans le sang était si alcoolisé qu'il n'a semble-t-il pas ressenti la douleur. Il a marché sur quelques mètres pour se rendre dans son cabanon de bricolage dans le jardin, où il s'est écroulé.

L'arme introuvable

Dans cette famille très unie il n'y pas d'armes. L'hypothèse retenue c'est qu'après s'être tirée une balle de 22 dans le crâne, l'homme a jeté l'arme dans la poubelle. Les poubelles ont été ramassées le matin de l'autopsie. Il est donc impossible de vérifier. Elle a fini incinérée dans les ordures ménagères. Père de trois enfants, l'homme aurait voulu faire disparaître l'arme pour éviter que les enfants ne tombent dessus.

Un profil psychologique dépressif

Les enquêteurs ont remarqué que les trois précédentes tentatives de suicide ont eu lieu la veille d'une reprise de travail. Le corps a été retrouvé le samedi soir, il devait reprendre le travail le lundi suivant après un arrêt maladie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess