Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Essai clinique "sauvage" : "rien d'illégal" selon le professeur Joyeux

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Le vice-président du "Fonds Josefa" qui organisait les expérimentations à l'abbaye de Sainte-Croix publie ce lundi un texte sur son site officiel. Il s'exprime sur ces essais cliniques.

Le professeur Joyeux, vice-président du Fonds Josefa, a publié un texte sur son blog ce lundi.
Le professeur Joyeux, vice-président du Fonds Josefa, a publié un texte sur son blog ce lundi. © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Saint-Benoît, France

"Cela n'a rien d'illégal", voilà ce que le professeur Henri Joyeux écrit sur son site officiel. Le professeur, contesté par la communauté médicale en France, notamment à cause de ses positions anti-vaccins, est le vice-président du Fonds Josefa qui chapeautait l'essai clinique "sauvage" à l'abbaye de Sainte-Croix.

"Phase antérieure à l'essai clinique"

Il décrit que ces expérimentations ne sont pas des essais cliniques mais un "test de preuve de concept, phase antérieure à un essai clinique", et que "cela n'a rien d'illégal".

Il écrit également qu'il n'a pas été demandé aux malades de taire leur participation aux tests, ni d'arrêter leurs traitements, et qu'il est "faux" de dire que les patients ont payé "des sommes astronomiques" pour un patch. Le professeur Joyeux explique également avoir "été participant". 

"Les travaux doivent impérativement se poursuivre dans l’intérêt des malades" peut-on lire son sur blog, alors qu'une information judiciaire a été ouverte notamment pour "tromperie" et "exercice illégal de la profession de pharmacien". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu