Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'Essentiel - L’enquête progresse à Nice après l’enlèvement de Jacqueline Veyrac

vendredi 28 octobre 2016 à 10:34 Par Justine Leclercq, France Bleu Azur

L'actualité de ce vendredi 28 octobre dans les Alpes-Maritimes :

Jacqueline Veyrac enlevée lundi à Nice et retrouvée saine et sauve mercredi dans une fourgonnette blanche.
Jacqueline Veyrac enlevée lundi à Nice et retrouvée saine et sauve mercredi dans une fourgonnette blanche. © Maxppp - .

Nice, France

* Cinq jours après l’enlèvement de Jacqueline Veyrac dans le centre-ville de Nice, l’organisateur du rapt est en passe d’être identifié. Un ancien gérant du restaurant La Réserve à Nice, propriété de Jacqueline Veyrac a été placé en garde à vue. Ce restaurateur pourrait être l’organisateur du rapt de la femme d’affaire de 76 ans. Un ex paparazzi, un ancien agent anglais des forces spéciales sont également en garde à vue. La piste familiale serait écartée. Jacqueline Veyrac, 76 ans propriétaire du Grand Hôtel à Cannes et du restaurant La Réserve a été retrouvée saine et sauve mercredi dans une voiture 48h après son enlèvement.

* Nouvelle mobilisation des policiers à Nice ce vendredi à 13h place Masséna. Les forces de l’ordre réclament plus de moyens et de considération. Mercredi midi près d’un millier de personnes a déjà manifesté à Nice : policiers, pompiers, citoyens et élus.

* Des habitants de Biot et la maire se mobilisent contre le projet de ligne nouvelle de la SNCF à horizon 2030. Le projet prévoit de passer sur la commune avec des viaducs et une gare à Sophia Antipolis. Le collectif Basta Ligne Nouvelle Biot juge le projet inapproprié.