Faits divers – Justice

L'Essentiel - Trains à l’arrêt après l’agression de contrôleurs, pas d’avancée dans l’affaire Omar Raddad

Par Justine Leclercq, France Bleu Azur lundi 31 octobre 2016 à 19:05

Trains à quai à Nice.
Trains à quai à Nice. © Maxppp - .

L'actualité de ce lundi 31 octobre dans les Alpes-Maritimes :

* Les trains sont restés à quai ce lundi après-midi dans les Alpes-Maritimes. Après l’agression de deux contrôleurs à Mouans-Sartoux, leurs camarades ont fait jouer leur droit de retrait et ont débrayé. Les contrôleurs ont été frappés aux bras et aux visages par deux voyageurs sans billet. Les agents de la SNCF ont décidé de reprendre le travail vers 18h30 après avoir obtenu plus de présence policière sur la ligne Cannes-Grasse.

* Le mystère demeure dans l’affaire Omar Raddad. L’ADN d’un probable nouveau suspect retrouvé il y a une dizaine de jours sur le lieu du meurtre de Ghislaine Marchal n’a pas pu être formellement identifié par les analyses scientifiques. Le parquet devrait saisir un service d’enquête pour entendre la personne dont l’identité est sortie au fichier national des empreintes génétiques, FNAEG.

* L’ancien électricien de Pablo Picasso, soupçonné de recel de 271 œuvres du peintre a livré ce lundi devant la Cour d’appel d’Aix en Provence une nouvelle version des faits. Pierre Le Guennec a expliqué que c’est la femme du peintre Jacqueline Picasso qui lui avait confié les œuvres de son mari pour qu’elles échappent au fils. Les dessins et tableaux de Picasso ont été retrouvés dans le garage des Le Guennec à Mouans-Sartoux.

Partager sur :