Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Essonne : plusieurs centaines de personnes rassemblées pour un match de foot improvisé à Grigny

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Grigny, France

Un match de football opposant Grigny au quartier des Tarterêts (Corbeil-Essonnes) était organisé ce mardi 26 mai 2020 malgré l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes.

Scène de liesse à Grigny (Essonne), ce mardi 26 mai, à la fin d'un match improvisé entre Grigny et les Tarterêts (2-3), malgré l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes
Scène de liesse à Grigny (Essonne), ce mardi 26 mai, à la fin d'un match improvisé entre Grigny et les Tarterêts (2-3), malgré l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes - Capture d'écran/Twitter

Une foule de jeunes supporters, rassemblés autour d'un match de foot improvisé, qui ne respectent aucune mesure barrière : la scène s'est déroulée ce mardi 26 mai en fin de journée à Grigny (Essonne). La rencontre, opposant Grigny aux Tarterêts (quartier de Corbeil-Essonnes), a rassemblé 300 personnes au Stade Jean Miaud, selon le Parisien. Ce rassemblement dépassant largement la limite de 10 personnes dans l'espace public en pleine épidémie de Covid-19 fait écho à celui de Strasbourg, dimanche dernier. 

L'événement choque Philippe Rio, le maire (PCF) de Grigny. Il pointe l'"irrespect des personnels soignants". "C'est à ne plus rien comprendre du maître-mot depuis deux mois. Sauvez des vies", alerte l'élu sur Twitter. Il compte porter plainte pour "mise en danger d'autrui". Selon Le Parisien, la police était sur place mais n'est pas intervenue faute d'effectifs suffisants pour disperser supporters et joueurs.

La victoire des Tarterêts (3-2) a provoqué des scènes de liesse dans le quartier, ce mardi soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu