Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Essonne : un lycéen de Draveil reçoit un coup de marteau sur la tête

lundi 12 mars 2018 à 18:41 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 à 21:47 Par Martine Bréson et Vianney Smiarowski, France Bleu Paris et France Bleu

Un élève du lycée professionnel Nadar de Draveil (Essonne) a été agressé au marteau. Trois jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue lundi matin. Un coup de feu a été tiré. La victime a été hospitalisée.

illustration
illustration © Maxppp - Alexandre MARCHI

Draveil, France

Trois jeunes, âgés de 16 à 17 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue après l'agression d'un adolescent de 15 ans, lundi matin au lycée professionnel Nadar à Draveil (Essonne).  Au moment de la récréation, vers 10h30, deux adolescents sont entrés dans l'établissement armés d'un marteau et ont frappé le lycéen à la tête. Face à la situation, trois camarades de la victimes  sont intervenus. Un coup de feu a été tiré avec un pistolet d'alarme.

Les agresseurs au marteau "ont  réussi à prendre la fuite" selon la Direction Départementale de la Sécurité Publique. Les trois lycéens venus à la rescousse eux ont été interpellés. Une enquête pour violences aggravées a été ouverte. Les enquêteurs cherchent à connaître le mobile et le rôle de chacun. De nombreux témoins ont été entendus et l'analyse de la vidéosurveillance de l'établissement devrait permettre d'éclaircir les circonstances. Selon nos informations, il pourrait s'agir d'un règlement de compte lié à deux bandes rivales. 

La police, ainsi que le maire de Draveil et le directeur académique de l'Essonne se sont rapidement rendu sur place. "L'enceinte d'un établissement scolaire est par définition plus sanctuarisée que n'importe quelle autre enceinte. Dans un établissement scolaire on s'attend a ce qu'il y ait des rixes, on ne s'attend pas à ce qu'elles soient réglées avec des armes, ou alors c'est quelque chose qui devient particulièrement inquiétant. Ma réaction a été de la surprise devant la violence des faits et en même temps la confirmation que certains établissements, comme le lycée Nadar, méritent une attention particulière parce qu'ils sont peut-être plus souvent que d'autres potentiellement sujet d'actes de cette nature, pas de cette gravité" a réagit Georges Tron, le maire de Draveil. Le maire s'interroge également sur la manière de mieux contrôler les entrées du lycée et les affaires des lycéens.

Des policiers doivent être affectés dans les prochains jours pour surveiller et sécuriser le lycée Nadar. La préfette de l'Essonne, Josiane Chevalier, et le directeur de l'académie, Lionel Tarlet, ont condamné un "acte intolérable" lundi après-midi.