Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"On est dépité, ce n’est pas ça le foot" : le coup de gueule d'un dirigeant après l’agression d’un joueur dans la Loire

dimanche 4 novembre 2018 à 21:44 - Mis à jour le lundi 5 novembre 2018 à 7:41 Par Victor Vasseur, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Après l’agression d’un joueur sur un terrain de football ce samedi à Saint-Etienne dans la Loire, l'un des dirigeants du club de Terrenoire s’exprime. Selon lui, la bagarre n’a aucun lien avec la profession de la victime, qui est policier à la BAC.

L'agression s'est déroulé sur un terrain du Parc de l’Etivallière de Saint-Etienne (Photo d'illustration)
L'agression s'est déroulé sur un terrain du Parc de l’Etivallière de Saint-Etienne (Photo d'illustration) © Maxppp - Thierry Larret

Saint-Étienne, France

Entre samedi et dimanche, une dizaine de témoins ont été auditionnés : les entraîneurs, des membres du club, des joueurs et des supporters, après la violent bagarre de samedi après-midi sur un terrain de football de Saint-Etienne. D'abord, la police tente de reconstituer ce qui a pu se passer, à quel moment tout a dérapé, s'il y a eu des insultes échangées sur le terrain. La rencontre opposait les équipes critériums de l'ASPTT Villars et de l'AB Terrenoire.

La police cherche à savoir aussi si le joueur a été visé parce qu'il est policier. C'est en tout ce qu'affirme le syndicat de Police Alliance.

D'après les témoins, tout a dérapé après le coup de sifflet final. La victime de 35 ans est en train de sortir du terrain quand l'un de ses adversaires arrive vers lui, par derrière, le jette au sol et le frappe. Un autre joueur et un "pseudo supporter" le rouent de coups, des coups de poings et des coups de pied

La victime souffre de plusieurs fractures, au nez et à l'arcade sourcilière, ainsi que d'un enfoncement de l'orbite d'un œil. Le policier sera en arrêt de travail au moins pendant 3 semaines.

Aucun lien avec sa profession de policier selon la police

"C’est malheureux, mais les terrains de sport sont devenus des lieux où l’on voit tous les problèmes de société. C’est inadmissible." Djamal Boudene, le dirigeant de l'équipe foot Loisirs de l'AB Terrenoire, était au bord du terrain du Parc de l’Etivallière de Saint-Etienne samedi après-midi :"C’est encore la passion du foot qui nous pousse à nous investir bénévolement, au détriment de notre famille. On ne peut laisser tomber tout ça."

Selon Djamal Boudene, ce n'est pas parce qu'il est policier que le joueur de foot de l’ASPTT Villars a été agressé : "Moi, j’étais au bord du terrain avant, pendant et après le match. _A aucun moment j’ai entendu parler qu’il y avait un policier en face_. J’étais surpris, on en a pas dormi de la nuit à cause de ça !" Selon les premiers éléments de l’enquête de la Direction de la Sécurité Publique dans la Loire, il y a en effet aucun lien.

Trois suspects recherchés

"_On a été choqué par l’arrivée en masse de la police, quarante-cinq minutes après_. Les joueurs étaient partis. Ils restaient seulement les dirigeants, les bénévoles, qui se tracassent tous le week-end et faire le travail administratif." Djamal Boudene

Le joueur du club de Terrenoire qui est impliqué dans la bagarre est décrit comme un jeune homme de 28 ans "intègre, père de famille, qui travaille". "Il n’a jamais eu de problème, on a été choqué" lâche Djamal Boudene, le dirigeant de l'équipe foot Loisirs de l'AB Terrenoire.

"On est la seule association encore au contact avec les habitants à Terrenoire" Djamal Boudene

Les suspects sont identifiés, ils n'ont toujours pas été interpellés ce dimanche soir. Une enquête est ouverte aussi par le district de Loire. La victime, ses agresseurs et les membres des deux équipes seront convoqués. Les clubs de Villars et de Terrenoire encourent de lourdes sanctions sportives et financières.

La victime est toujours hospitalisée. Elle sera opérée ce lundi.