Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On est les oubliés, les paumés" : la colère des syndicats de police face à la baisse des effectifs à Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Les syndicats déplorent la réduction des effectifs au commissariat de Châteauroux. Les missions sont pourtant toujours plus nombreuses.

David Lejard, secrétaire du bureau départemental de l'Indre du syndicat Alliance Police Nationale
David Lejard, secrétaire du bureau départemental de l'Indre du syndicat Alliance Police Nationale © Radio France - Régis Hervé

Les effectifs continuent de baisser au commissariat de Châteauroux. La commission administrative paritaire, réunie mardi 25 juin, a annoncé qu'il y aurait neuf départs en 2019. Trois départs à la retraite et six mutations. Il n'y aura qu'une seule arrivée. Cela confirme la tendance à la baisse. Entre 2003 et 2019, les effectifs ont été divisés par deux : le commissariat de Châteauroux est passé de 220 personnes à seulement 108.

35 suicides de policiers en France depuis début 2019

"On en subit les conséquences. On est rappelés, on est décalés. On voit moins nos familles, on est souvent au commissariat, les heures supplémentaires augmentent", constate David Lejard, secrétaire du bureau départemental de l'Indre pour le syndicat Alliance Police Nationale. "Avec les effectifs en moins, ça va être de pire en pire. On l'assumera, c'est notre boulot, mais jusqu'à quel point ?", s'interroge-t-il.

Les syndicats déplorent que le gouvernement fasse la sourde oreille. Cette colère gronde depuis plusieurs années déjà. Une cellule prévention du suicide doit être mise en place fin juin en France, avec une ligne d'écoute 24h/24. 35 policiers ont mis fin à leur jour depuis le début de l'année. C'est autant que sur toute l'année 2018. "Mais rien ne changera s'il n'y a pas une hausse des effectifs. "Ça fait déjà longtemps qu'on tire la sonnette d'alarme. Est-ce que nous aussi on doit bloquer des ronds-points ou brûler des palettes pour se faire entendre. Ça serait malheureux mais on arrive à un seuil qu'on ne pourra plus dépasser", prévient David Lejard.

Le secrétaire du bureau départemental de l'Indre pour le syndicat Alliance Police Nationale s'inspire de la chanson "Les Oubliés" de Gauvain Sers. "Dans notre département, on est les oubliés, les paumés, on est trop loin de Paris", tranche-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess