Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Et ils se disent enseignants" : le livre d'une directrice d'école de Moselle passe mal

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Une directrice d'école de Moselle est convoquée ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Thionville pour diffamation et injure. Dans le livre "Et ils se disent enseignants", écrit sous un pseudonyme, l'enseignante a réglé ses comptes avec 7 ex-collègues qui ont déposé plainte le 10 avril.

La couverture du livre de Monique Sigue
La couverture du livre de Monique Sigue © Radio France

Saint-Nicolas-En-Forêt, Hayange, France

Le livre était censé être un conte. Il a été écrit par une certaine Monique Sigue, un pseudonyme facilement identifiable puisqu'il s'agit du 2ème prénom puis de l'anagramme de la directrice d'école Mosellane. Un ouvrage autofinancé de 60 pages dans lequel elle romance la mutation d'une enseignante de Saint-Nicolas-en-Forêt vers une autre école de Moselle, mais sur 3 pages elle se lâche littéralement sur ses anciens collègues. Elle utilise aussi les insultes pour qualifier les enseignants avec des pseudonymes peu élogieux.

Les ex-collègues se sont reconnus

Le livre "Et ils se disent enseignants" était vendu en toute discrétion par la directrice elle-même, mais les professeurs des écoles de Saint-Nicolas-en-Forêt sont tombés dessus et se sont reconnus sans trop difficulté. Ils sont 7 à avoir porté plainte le 10 avril dernier. La dame âgée de 55 ans en poste dans sa nouvelle école depuis la rentrée 2017-2018 et qui ne cache pas en privé ses problèmes avec certains collègues de Saint-Nicolas-en-Forêt, sera jugée par le tribunal de Thionville, mais sans doute pas ce mercredi. L'avocat de la directrice va probablement demander le renvoi de l'affaire. 

"Une affaire privée" pour l'inspection académique

L'inspection académique en Moselle est informé de cette affaire depuis avril dernier. La directrice a été reçu par ses supérieurs qui considèrent qu'il s'agit "d'une affaire privée entre adultes". La directrice d'école se prépare à faire la rentrée scolaire normalement dans quelques jours, dans un établissement du nord-est de Thionville "où elle est appréciée de ses collègues". 

Mise à jour : le procès est reporté au 11 septembre, à la demande de l'avocat de la directrice.

Choix de la station

France Bleu