Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etat d'urgence : 24 perquisitions en Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine

Le préfet d'Indre-et-Loire a fait un point d'étape sur les perquisitions engagées dans le cadre de l'état d'urgence. 24 perquisitions ont été menées en l'espace d'une semaine, essentiellement sur l'agglomération tourangelle. Elles ont visé les individus les plus dangereux du département.

Perquisition administrative
Perquisition administrative © Maxppp - Claude Boyer

Sur les 24 perquisitions menées en une semaine, il y a eu 3 interpellations, 2 gardes à vue (désormais levées). 3 armes ont été retrouvées : 2 fusils de chasse et une arme de poing. Des stupéfiants (cannabis) ont été saisis.

Des contacts internet avec des membres de Daech

Sur les 24 individus visés, un gros quart est allé en Syrie lors des 2 dernières années, certains même plusieurs fois, via la Turquie. Certains sont encore en contact direct avec des islamistes radicaux en Syrie. Des ordinateurs ont été saisis qui montreraient des échanges avec des membres de Daech. Le parquet antiterroriste a été saisi. Le préfet d'Indre-et-Loire a aussi détaillé le profil des individus visés. Il s'agit d'hommes de 18 à 35 ans, des français, des binationaux et des étrangers (comme des Tchétchènes), des hommes sans travail, seuls, isolés de la communauté musulmane tourangelle, qui ne fréquentent pas de Mosquée, certains se sont radicalisés récemment.

Le but, une nouvelle fois, c'est la sécurité de nos concitoyens. Il n'y a pas d'approximation vis à vis de ces personnes. Tous ceux qui sont identifiés par les services de sécurité intérieur, qui sont potentiellement en lien ou actifs avec des organisations terroristes feront l'objet de perquisitions administratives. Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire

A chaque fois, les perquisitions se sont faites sans résistance. Une salle de prêche clandestine, dans un petit appartement de l'agglomération tourangelle, a été visée. "Mais il y a d'autres salles de prières non-officielles" selon les représentants de la communauté musulmane.

"Les perquisitions vont se poursuivre ce week-end et la semaine prochaine" dit le préfet d'Indre-et-Loire. "Une grosse dizaine reste à réaliser" a dit Louis Le Franc. Il a par ailleurs demandé des assignations à résidence pour 3 individus. Le Ministère de l'Intérieur n'a toujours pas donné son feu vert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess