Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etat d'urgence en Indre-et-Loire : une quarantaine d'individus très radicalisés

-
Par , France Bleu Touraine

Le Préfet d'Indre-et-Loire a fait le point ce vendredi après-midi sur la mise en place de l'état d'urgence dans le département. Mais au-delà des mesures de sécurité annoncées, il a dévoilé une partie de la radicalisation en Touraine, chiffres à l'appui.

Louis Le Franc, Préfet d'Indre-et-Loire
Louis Le Franc, Préfet d'Indre-et-Loire © Maxppp - GERARD BALDOCCHI

Il n'y a pas eu de perquisition administrative en Indre-et-Loire, "pour l'instant" dit le Préfet d'Indre-et-Loire, "mais il va y avoir dans les prochains jours". Il n'y a pas non plus en Indre-et-Loire d'assignation à résidence, "mais des demandes ont été faites" auprès du Ministère de l'Intérieur, en attente de réponse. Dans le cadre de l'état d'urgence, une cinquantaine de policiers patrouillent chaque jour. Les vacances ont été supprimées jusqu'à nouvel ordre. 500 gendarmes sont aussi sur le pont en brigade ou en patrouille chaque jour, sans compter les réservistes qui ont été rappelés.

L'Indre-et-Loire n'est pas l'épicentre du Djihadisme. Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire

"La Touraine est en état d'urgence, pas en alerte attentat" explique Louis Le Franc, mais pour autant, le département n'est pas épargné par la radicalisation de plusieurs individus. La preuve : une quarantaine de personnes sont sous haute surveillance en ce moment, des individus très radicalisés. Ils vivent surtout sur l'agglomération de Tours. "On est très bien renseigné sur eux" dit Louis Le Franc. "Ce sont des clients très sérieux" dit même le Commandant de Gendarmerie d'Indre et Loire, le Colonel Quentin de Bennetot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

_Des tourangeaux ("quelques" tourangeaux dixit Louis Le Franc), sont même en Syrie, partis faire le Djihad. _"On les connait, ils sont identifiés, jeunes, très influençables, fragiles, qui se laissent embrigader très facilement" explique le préfet. Mais il y a aussi des jeunes qui n'étaient pas fichés, "des convertis, nés en zone rurale et qui sont maintenant dans des logiques d'actions violentes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess