Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Etat d'urgence en Indre-et-Loire : une quarantaine d'individus très radicalisés

Par

Le Préfet d'Indre-et-Loire a fait le point ce vendredi après-midi sur la mise en place de l'état d'urgence dans le département. Mais au-delà des mesures de sécurité annoncées, il a dévoilé une partie de la radicalisation en Touraine, chiffres à l'appui.

Louis Le Franc, Préfet d'Indre-et-Loire
Louis Le Franc, Préfet d'Indre-et-Loire © Maxppp - GERARD BALDOCCHI

Il n'y a pas eu de perquisition administrative en Indre-et-Loire, "pour l'instant" dit le Préfet d'Indre-et-Loire, "mais il va y avoir dans les prochains jours". Il n'y a pas non plus en Indre-et-Loire d'assignation à résidence,_ "mais des demandes ont été faites"_ auprès du Ministère de l'Intérieur, en attente de réponse. Dans le cadre de l'état d'urgence, une cinquantaine de policiers patrouillent chaque jour. Les vacances ont été supprimées jusqu'à nouvel ordre. 500 gendarmes sont aussi sur le pont en brigade ou en patrouille chaque jour, sans compter les réservistes qui ont été rappelés.

Publicité
Logo France Bleu

L'Indre-et-Loire n'est pas l'épicentre du Djihadisme. Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire

"La Touraine est en état d'urgence, pas en alerte attentat" explique Louis Le Franc, mais pour autant, le département n'est pas épargné par la radicalisation de plusieurs individus. La preuve : une quarantaine de personnes sont sous haute surveillance en ce moment, des individus très radicalisés. Ils vivent surtout sur l'agglomération de Tours. "On est très bien renseigné sur eux" dit Louis Le Franc. "Ce sont des clients très sérieux" dit même le Commandant de Gendarmerie d'Indre et Loire, le Colonel Quentin de Bennetot.

*Des tourangeaux ("quelques" tourangeaux dixit Louis Le Franc), sont même en Syrie, partis faire le Djihad. *__"On les connait, ils sont identifiés, jeunes, très influençables, fragiles, qui se laissent embrigader très facilement" explique le préfet. Mais il y a aussi des jeunes qui n'étaient pas fichés, "des convertis, nés en zone rurale et qui sont maintenant dans des logiques d'actions violentes".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu