Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Être ivre dans les rues de Valence vous coûtera bientôt 150 euros

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

L'ivresse sur la voie publique va se payer cash. Les personnes interpellées en état d'ivresse dans la rue devront payer 150 euros. Cette somme doit rembourser la municipalité des frais engagés pour leur prise en charge.

Chaque jour, au moins un piéton ivre est interpellé à Valence.
Chaque jour, au moins un piéton ivre est interpellé à Valence. © Maxppp - Pierre Le Masson

Cette mesure ne vise pas les fêtards qui ont trop bu, mais ceux qui mettent leur vie en danger. A l'image d'Orléans, Roanne et Saint-Malo, à Valence, si vous êtes interpellés en état d'ivresse dans la rue, vous allez devoir payer 150 euros. La décision a été adoptée lundi soir au conseil municipal.

"Une amende logique"

Pour toutes les interpellations, les personnes en état d'ivresse dans les rues sont d'abord emmenées aux urgences pour des examens médicaux. Ce n'est qu'après qu'elles sont placées en cellule de dégrisement.  Cela coûte chère à la mairie, et en plus, cela prend du temps : deux à trois agents sont mobilisés, parfois pendant près de quatre heures. C'est donc logique pour le maire de Valence Nicolas Daragon de participer aux frais d'interpellation.  

"Beaucoup de villes en France le font déjà. C'est un vrai poids pour les finances de la commune. Il n'y a pas de raisons que ce soit le citoyen qui paye." — Nicolas Daragon, maire de Valence

Chaque jour, au moins un piéton ivre est interpellé à Valence. Ce qui coûte jusqu'à 3000 euros par mois à la mairie. La mesure sera mise en place dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess