Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Bordeaux : une simulation d'attentat dans la future fan-zone de l'Euro

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Une simulation d'attaque terroriste a eu lieu ce lundi soir dans la future fan-zone de l'Euro de football à Bordeaux. L'objectif était de tester l'efficacité des services de sécurité et de secours en cas d'attentat pendant la compétition.

La simulation s'est déroulé dans la future fanzone de l'Euro
La simulation s'est déroulé dans la future fanzone de l'Euro - Clément Carpentier

Drôle d'ambiance ce lundi soir en plein centre ville de Bordeaux. Les Bordelais ont pu assister à une simulation d'attentat dans la future fan-zone place des Quinconces. Entre 20h et minuit, plusieurs terroristes armés ont attaqué les supporters et spectateurs pour coller au mieux à la réalité.

Un scénario connu 

Le reportage France Bleu Gironde de Clément Carpentier

Et tout a commencé par une fusillade au milieu de la future fan-zone. Les premiers à intervenir ont été la police et la protection civile. Leur objectif est simple dans ce genre de situation : il doivent sécuriser les lieux pour laisser très rapidement la place au secours et notamment aux pompiers.

Un hôpital de campagne a été monté en quelques minutes au milieu des sirènes et des cris des blessés. Ensuite, ce sont les blouses blanches de la police scientifique qui ont débarqué pour commencer l'identification. À quelques mètres, la Croix Rouges et la protection civile prenaient de leur côté en charge les familles des victimes.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé

Une prise d'otage 

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur

Les 650 figurants ont parfaitement joué leur rôle devant les yeux de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur et Marisol Touraine, la ministre de la Santé. Le scénario catastrophe s'est poursuit dans la soirée avec une prise d'otages.  Les hommes du RAID ont pu affiner leurs techniques d'intervention.

D'autres simulations ce type auront lieu en France jusqu'au début de l'Euro le 10 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu