Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Évacuation du centre de tri postal de Bruyères dans les Vosges

mardi 3 avril 2018 à 10:14 - Mis à jour le mardi 3 avril 2018 à 15:04 Par Mélanie Juvé, Isabelle Baudriller et Lucas Valdenaire, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Vingt-trois personnels du centre de tri postal de Bruyères, près d'Epinal dans les Vosges, ont dû être mis en sécurité ce mardi matin après la découverte d'un petit colis suspect. Il contenait un produit irritant. L'alerte a été levée à 11h45 et les agents ont pu reprendre le travail.

Le centre de tri postal de Bruyères, fermé toute la matinée de mardi, a repris son activité dès midi
Le centre de tri postal de Bruyères, fermé toute la matinée de mardi, a repris son activité dès midi © Radio France - Lucas Valdenaire

Bruyères, France

Le centre de tri postal de Bruyères dans les Vosges a été évacué ce mardi matin vers 9 heures. Les vingt-trois agents présents ont quitté les lieux par précaution après la découverte d'un petit colis, d'où s'échappait un produit liquide et irritant. Deux employés ont été en contact direct avec ce produit. Une dizaine au total ont été incommodés et ont souffert de maux de tête. 

La distribution du courrier a été perturbée par cette alerte au colis suspect - Radio France
La distribution du courrier a été perturbée par cette alerte au colis suspect © Radio France - Lucas Valdenaire

Comme le veut la procédure, le directeur d'établissement a fait appel aux gendarmes et aux sapeurs-pompiers. Tous les agents ont été examinés par des médecins du SAMU et du SDIS dans des locaux mis à disposition par un garagiste, installé à proximité du centre postal. Aucune hospitalisation n'a été nécessaire.  

Le liquide suspect a été identifié comme un produit de manucure, destiné "à modéliser les ongles", précise la gendarmerie. La Poste parle pour sa part d'acétone. L'alerte a été levée à 11h45 et le personnel a pu réintégrer la plate-forme. La distribution du courrier a été perturbée par cet incident. Le centre de tri, situé dans la zone artisanale de Barbazan, se situe à l'entrée de la commune de Bruyères.