Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Evacuation du campement Stalingrad à Paris : 1.615 migrants ont été pris en charge

lundi 2 mai 2016 à 15:11 Par Martine Bréson et Thomas Schonheere, France Bleu Paris et France Bleu

Le campement Stalingrad à Paris a été évacué lundi matin vers 6h. Plus de 1.600 migrants étaient installés sur le boulevard du 19e arrondissement, sous le métro aérien.

Le camp de migrants de Stalingrad, la semaine dernière
Le camp de migrants de Stalingrad, la semaine dernière - Arnault Chêne

Paris, France

Plus de 1.600 migrants ont été évacués du campement Stalingrad lundi matin un peu après 6h. Ils ont été pris en charge pour être conduits vers des centres d'hébergement. Les migrants, principalement des Soudanais et des Afghans sont montés calmement dans les bus. Certains affirmaient être contents de partir d'autres auraient préférés rester à Paris où "il y a le reste de la communauté, du travail..."

La préfecture d'Ile-de-France indique qu'il s'agit de la plus importante opération parmi la vingtaine menée depuis un an pour des campements de migrants dans la capitale. L'opération a mobilisé 150 policiers, indique un porte parole de la police. C'est la troisième fois en deux mois que ce campement de fortune est évacué. Selon les chiffres de la préfecture, le 7 mars dernier, 393 personnes avaient été prises en charge. Le 30 mars, elles étaient 985.

Un chiffre plus élevé que prévu

En Ile-de-France, une soixantaine de centres d'hébergement (3.500 places) sont destinés à accueillir les migrants qui vivent dans des camps de fortune. Dimanche soir, selon la préfecture, "400 à 700 migrants" était installés à Stalingrad. Certains s'étant déplacés exprès pour être pris en charge, le nombre a sensiblement augmenté ce lundi matin, ce qui a forcé les autorités à trouver des solutions provisoires d'hébergement, comme des chambres d'hôtel ou des structures en région. L'objectif, désormais, est que ces migrants demandent l'asile à partir des centres où ils ont été conduits.

La semaine dernière des riverains avaient filmé ce camp de migrants depuis leur fenêtre. Ils voulaient attirer l'attention sur les mauvaises conditions de vie de ces personnes mais aussi dénoncer les nuisances et la violence qui parfois régnaient dans ce campement. Une bagarre avait d'ailleurs été filmée et les images avaient fait le tour des réseaux sociaux.