Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Évacuation du Mont-Saint-Michel : un homme de 36 ans interpellé à Caen

lundi 23 avril 2018 à 8:18 - Mis à jour le lundi 23 avril 2018 à 8:45 Par Géraldine Houdayer, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Un homme de 36 ans a été interpellé à Caen dimanche soir vers 23h30 et placé en garde à vue, après l'évacuation du Mont-Saint-Michel. Il est soupçonné d'avoir proféré des menaces de mort envers les forces de l'ordre.

Le Mont-Saint-Michel a été évacué une partie de la journée dimanche.
Le Mont-Saint-Michel a été évacué une partie de la journée dimanche. © AFP - Damien MEYER

Caen, France

Un homme de 36 ans, soupçonné d'avoir proféré des menaces de mort contre les forces de l'ordre, a été interpellé à Caen dimanche soir vers 23h30 et placé en garde à vue. Son profil correspondant à celui du suspect recherché après l'évacuation du site du Mont-Saint-Michel dimanche.

Un homme connu des services de police 

Le suspect a été arrêté sur une bretelle d'autoroute à Caen par la brigade anti-criminalité. Il n'avait pas d'arme sur lui. Il est connu des services de police pour des trafics de stupéfiants et conduite sans permis, mais pas pour des faits de radicalisation. Il a été repéré dans une station-essence de l'autoroute "où il se vantait d'être l'auteur des menaces", a indiqué une source à l'AFP. 

Dimanche, le site a été évacué toute la matinée car un homme menaçait de s'en prendre aux forces de l'ordre. Une enquête de flagrance pour "menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique" avait été ouverte, et une cinquantaine de maisons, alentour, ratissées. Le Mont-Saint-Michel, lui, avait pu rouvrir en début d'après-midi.