Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Évacuation tendue devant un dépôt de bus de Saint-Denis bloqué par des grévistes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris
Saint-Denis, France

Les policiers sont intervenus ce mardi matin au dépôt de bus de la RATP de Saint-Denis Pleyel (Seine-Saint-Denis) bloqué par des grévistes.

Photo d'illustration bus RATP
Photo d'illustration bus RATP © Maxppp - Maxppp

Comme chaque matin depuis le début du mouvement social contre les retraites, des dépôts de bus de la RATP sont bloqués par des chauffeurs grévistes en région parisienne et comme chaque matin, des policiers interviennent pour lever ces blocages. Ce matin, l'évacuation a été musclée au dépôt Pleyel de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Évacuation musclée

Les grévistes ont commencé à bloquer le dépôt de bus Pleyel dès 4h30 du matin avec le soutien de plusieurs enseignants venus prêter mains fortes, ainsi que des étudiants,  fonctionnaires et des syndicalistes. Le député de la France Insoumise, Eric Coquerel, était également présent. 

La situation s'est tendue lorsque les policiers ont procédé à l'évacuation, comme en témoigne les vidéos postée par un journaliste du JSD ( Le Journal de Saint-Denis), présent sur place.

Des interpellations et un blessé au moins

D'après la CGT, trois personnes ont été interpellées et l'un des manifestants a eu "le nez cassé". Le parquet de Bobigny, contacté par France Bleu Paris, évoque de son côté, deux personnes, âgées de 25 et 35 ans, actuellement en garde à vue pour outrages et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu