Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Évadé de La Talaudière : fin de cavale à Nice

mardi 26 juin 2018 à 15:29 Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

L'homme de 23 ans a été interpellé à Nice, deux semaines après sa spectaculaire évasion. Il devrait prochainement retrouvé l'agglomération de Saint-Étienne et sa prison.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Le détenu de la maison d'arrêt de La Talaudière (Loire) qui s'était fait la belle il y a deux semaines a été interpellé lundi à Nice (Alpes-Maritimes). A l'aide d'une chaise, il avait tordu les barreaux de sa cellule et avait pu prendre la fuite grâce à un complice qui l'attendait en voiture.

C'est à l'occasion d'un banal contrôle d'identité qu'il a pu être retrouvé. Les policiers de Nice ont fait le rapprochement avec le mandat de recherche qui avait  été émis aussitôt après son évasion. Placé en rétention dans un premiers temps, il a ensuite été hospitalisé. Selon les premiers éléments donnés par les enquêteurs, il ne s'agit pas de problèmes physiques mais psychologiques.

L'homme devra ensuite être transféré à Saint-Étienne où un juge devrait décider de son retour en prison. Et il pourrait y rester un certains temps puisqu'il devra répondre des faits d'évasion. Condamné pour des délits routiers et de stupéfiants  et emprisonné sous le régime de semi-liberté, il devait normalement sortir au mois d'octobre. Mais il encourt désormais cinq années de prison supplémentaires. Il devrait être jugé dans les prochains jours selon la procédure de comparution immédiate.