Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Évasion de La Talaudière : le détenu propose 50.000 euros aux policiers en échange de la liberté

mercredi 4 avril 2018 à 16:05 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Comparution immédiate ce mercredi 4 avril pour les deux détenus qui ont essayé de s'évader de la prison de La Talaudière (Loire). Décrits comme des "obstinés de la délinquance" par le procureur, ils retournent derrière les barreaux en attendant leur procès, le 9 mai prochain.

Les deux détenus qui ont essayé de s'évader de la prison de La Talaudière comparaissaient aujourd'hui devant le tribunal de Saint-Etienne.
Les deux détenus qui ont essayé de s'évader de la prison de La Talaudière comparaissaient aujourd'hui devant le tribunal de Saint-Etienne. © Radio France - Yves Renaud

Saint-Étienne, France

Lundi 2 avril, deux détenus de la prison de La Talaudière (Loire) tentaient de s'évader. Ce mercredi, ils comparaissaient devant le tribunal de Saint-Étienne. 

Des "obstinés de la délinquance"

L'audience se tenait dans une petite salle, sans box. Le premier prévenu à faire son entrée, menotté et encadré par deux policiers, était celui soupçonné d'avoir braqué une bijouterie de Luxembourg le mois dernier. 26 ans, 27 mentions au casier judiciaire. Le second est arrivé lui aussi menotté et entre deux policiers, avec un gros pansement sur la joue droite, et deux agrafes sur le haut du crâne. 32 ans, 9 mentions sur son casier. 

Le président a déroulé la liste des délits qui les amenaient à la barre. Le plus jeune avait réussi à sortir de l'enceinte de la prison de La Talaudière, et aurait proposé 50 000 euros aux policiers pour rester libre. Aucune réaction de sa part à cette annonce. À peine le président a-t-il terminé, que le prévenu a pris la parole "Je demande un délai", "Ne vous inquiétiez pas, j'allais y venir" a rétorqué le magistrat. Effectivement les deux prévenus ont demandé ce délai pour préparer leur défense. 

Au tour du procureur d'apporter ses précisions : il a décrit les deux hommes comme des "obstinés de la délinquance", prêts à recommencer, alors il a requis leur retour en prison, mais également que les détenus quittent le centre de la détention de la Talaudière, pour celui de Bourg-en-Bresse.

Je t'aime ma femme, à toi et aux enfants." - l'un des prévenu en quittant la salle d'audience. 

Seule l'avocate du plus âgé était présente. Pour elle, impensable de voir son client partir pour Bourg-en-Bresse : la distance - trois heure et demi de route - compliquerait le travail de préparation de la défense. Après délibération, le tribunal a finalement décidé que ce prévenu irait à la maison d'arrêt de Corbas (Rhône). 

L'homme de 32 ans s'est alors tourné vers sa femme, en larmes, présente sur les bancs de la salle d'audience. Avant qu'il quitte la salle, ils se sont embrassés. En s'en allant, le détenu a lancé : "Je t'aime ma femme, à toi et aux enfants". Et puis on l'a entendu pleurer une fois sortie de la salle d'audience.

Le plus jeune, lui, ira bien en prison à Bourg-en-Bresse. Le procès de ces deux délinquants aura lieu le 9 mai prochain au tribunal de Saint-Étienne.