Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Evasion de Redoine Faïd : au moins trois surveillants de prison en garde à vue à Lille

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord

Au moins trois surveillants de prison sont en garde à vue, dans l’enquête sur les complicités dont le braqueur Redoine Faïd a pu bénéficier lors de son évasion. Un premier surveillant est entendu depuis mercredi matin. Les deux autres ont été placés en garde à vue jeudi matin à 6h dans les locaux de la PJ de Lille.

La prison de Sequedin
La prison de Sequedin © Maxppp
Sequedin, dans le département du Nord
Sequedin, dans le département du Nord
Six mois après l’évasion spectaculaire de Redoine Faïd de la prison de Sequedin, près de Lille, l’enquête semble s’accélérer sur les éventuelles complicités dont le braqueur a pu bénéficier à l’intérieur de la maison d’arrêt. Trois surveillants de prison sont en garde à vue dans les locaux de la Police Judiciaire de Lille. Le premier est entendu depuis mercredi matin. Sa garde à vue a été prolongée. Les deux autres gardiens ont été placés en garde à vue jeudi matin à 6h. Un quatrième surveillant de prison a été auditionné dans la journée. Redoine Faïd s’était évadé le 13 avril 2013 de la prison de Sequedin à l’aide d’une arme, d’explosifs et en prenant en otage quatre surveillants. Il avait été interpellé un mois et demi plus tard dans un hôtel de Pontault-Combault en Seine-et-Marne. Comment Redoine Faïd s'est il procuré une arme et des explosifs ?  ------------------------------------------------------------------ Les enquêteurs veulent savoir comment le braqueur s’est procuré l'arme et les explosifs qui'l a utilisé pour faire sauter les portes. Ils veulent savoir comment il a pu les cacher au nez et à la barbe des surveillants de la prison. Redoine Faïd a forcément bénéficié d’une aide interne ou externe, ou peut-être les deux. Depuis lundi, deux détenus de la maison d’arrêt de Sequedin sont également entendus dans les locaux de la PJ de Lille. Et leur garde à vue a été prolongée. Les syndicats pénitentiaires rappellent de leur côté que la garde à vue de leurs collègues ne signifie pas qu’ils sont coupables. Et ils rappellent que de nombreuses personnes extérieures ont accès à la prison.
Evasion à la prison Sequedin de Lille
Evasion à la prison Sequedin de Lille
Choix de la station

À venir dansDanssecondess