Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Evasion violente d'un gardé à vue au CHU de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Une évasion a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi au CHU de Nantes. Un homme en garde à vue a profité d'une opération commando pour prendre la fuite pendant sa prise en charge à l’hôpital.

L'entrée de l'hôpital Hôtel Dieu du CHU de Nantes en janvier 2021.
L'entrée de l'hôpital Hôtel Dieu du CHU de Nantes en janvier 2021. © Radio France - Marc Bertrand

Un récit digne d'une série télévisée jeudi soir au CHU de Nantes. Un jeune homme tout juste interpellé par les forces de l'ordre, pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle, a été conduit aux urgences pour des douleurs au ventre. Mais grâce à la complicité de plusieurs amis, il a pu s’enfuir.

Un simple contrôle de routine

Tout commence plus tôt dans la soirée quand les agents de police veulent contrôler une voiture style 4X4 à Nantes. A bord, le conducteur refuse de se garer. C'est là qu'une course-poursuite débute. Les agents de police l'arrêtent un peu plus tard avec une "barre stop stick", un dispositif qui permet de dégonfler les pneus. Une fois interpellé, le conducteur se plaint de douleurs au ventre. Les policiers décident de le conduire au CHU de Nantes où il est pris en charge par les soignants.

Une intrusion spectaculaire 

C'est là que le jeune homme d'une trentaine d'années en profite pour prévenir des amis, probablement avec un SMS. Vers 1 heure du matin,  huit intrus cagoulés débarquent alors dans le hall des urgences. 

Pour aider le suspect à s’enfuir, deux hommes aux visages masqués s'introduisent dans le box de traumatologie où il se trouve. Ils arrachent la perfusion de leur ami, et tentent de prendre la fuite. Mais les agents de sûreté et les policiers présents essaient de stopper cette évasion et reçoivent de nombreux coups de poings et de pied. 

Déterminés à sortir, le patient et ses complices forcent et détériorent les portes automatiques à l'entrée du bâtiment et disparaissent. 

Les policiers arrivent tout de même à maîtriser l'un des intrus. Il s'agit d'un jeune homme de 21 ans. Une enquête démarre tout juste pour retrouver ses complices. Les vidéos de surveillance du CHU ont été réquisitionnées et les témoignages des soignants récoltés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess