Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Evry : le procès de l'agent immobilier suspecté de discrimination est reporté

mercredi 12 septembre 2018 à 16:44 Par Sylvie Charbonnier, France Bleu Paris

Le procès de ce patron d'agence immobilière de Palaiseau, qui devait avoir lieu, ce mercredi après-midi, devant le tribunal correctionnel d'Evry a été reporté. La cause : la présidente du tribunal avait été juge, il y a quelques années dans la même affaire. Une affaire vieille de 12 ans !

La Maison des Potes, parties civiles dans le procès
La Maison des Potes, parties civiles dans le procès © Radio France - Samuel Thomas

Évry, France

Il va donc falloir attendre jusqu'au 6 février prochain, pour que se tienne le procès de ce patron d'agence immobilière de Palaiseau, suspecté d'avoir discriminé certains clients, en fonction de leur couleur de peau. L'affaire remonte à février 2006, quand une chargée de clientèle signale à SOS Racisme, que son responsable, donne l'ordre à ses chargés de clientèle, de mettre de côté certains dossiers. "Pas de noirs, pas d'arabes, pas de jaunes", ce sont les ordres, d'après cette employée. C'est, munie d'une caméra cachée, qu'elle enregistre son patron. La vidéo sera ensuite diffusée dans l'émission d'Elise Lucet, Pièces à conviction, sur France 2. 

La présidente avait été juge dans l'affaire

Depuis plus de douze ans, l'affaire ne parvient pas à se frayer un chemin jusqu'au tribunal. Dans un premier temps, les juges refusent de prendre en compte la vidéo. Résultat : difficile de prouver que certains dossiers sont refusés parce que les clients sont victimes de discrimination, ou parce que ces dossiers sont insuffisants. Finalement, changement de juges et, en juillet est prise une décision de renvoi des deux dirigeants de l'agence immobilière, le père et le fils. Sauf que, aujourd'hui, coup de théâtre! Le procès va devoir être reporté. La raison ? La présidente n'est autre qu'une ancienne juge dans cette même affaire. Elle ne s'en était manifestement pas aperçue avant. Prochain épisode, le 6 février 2019. Un ancien client de l'agence a décidé, ce même jour, de se porter également partie civile, aux côtés de la Maison des Potes.