Faits divers – Justice

Examen de contrôle pour le Grand Moun, qui devrait rouvrir le 25 juin

Par Nelly Assenat, France Bleu Gascogne jeudi 19 juin 2014 à 13:52

Le Grand Moun devrait rouvrir mercredi 25 juin d'après son patron Bernard Bornancin.
Le Grand Moun devrait rouvrir mercredi 25 juin d'après son patron Bernard Bornancin. © Radio France

La commission de sécurité passe demain vendredi matin dans les locaux de la zone commerciale de Saint-Pierre du Mont. Elle décidera, ou non, de la réouverture du centre commercial. Si elle valide, la réouverture est fixée à mercredi 25 juin.

Un mois et demi après l'effondrement de 1200m2 de la toiture de la zone commerciale, c'est un moment décisif qui se joue demain vendredi pour les commerçants et pour les salariés. En effet, 80% de la zone commerciale est concernée par cette réouverture et 200 employés sont toujours en activité réduite après avoir été 500 au chômage technique.

Les membres de la commission de sécurité (représentants de la Préfecture, des pompiers ou encore de la police) visiteront le bâtiment mais l’essentiel de leur travail ce vendredi sera une vérification des documents administratifs . Ces documents doivent prouver que les experts techniques sont passés dans le bâtiment ces dernières semaines, et qu'ils ont validé la sécurité des lieux. C'est l'organisme VERITAS, agréé par l'Etat, qui a mené ces contrôles.

Si la commission donne son accord, le maire de Saint-Pierre du Mont, Joël Bonnet, signera l’arrêté municipal de réouverture dans la journée de vendredi.

Réouverture annoncée mercredi 25 juin à 8h45

Officiellement les magasins concernés pourront tous rouvrir dès samedi, mais ils attendront mercredi 25 juin , date de début des soldes et date de réouverture de l’hypermarché Leclerc.

Il sera alors 8h45 quand les magasins accueilleront leurs clients.

Quoi que décide la commission de sécurité aujourd'hui, quatre magasins resteront fermés le temps des travaux et de l'enquête judiciaire : l'espace Culturel, la cafétéria, l'Institut de beauté et la parapharmacie. Ils sont coupés du reste du bâtiment par une membrane coupe feu et isolante. 

Joël Bonnet : "s'il y a bien un endroit où on peut aller c'est bien celui-là"

Partager sur :