Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Excédé de ne plus pouvoir stationner à Collioure, un octogénaire dépose des faux PV

Un habitant de Collioure en avait marre de ne plus pouvoir stationner dans sa commune, il a décidé de distribuer des faux PV sur les pare-brises des voitures mal garées, selon lui.

Des faux PV pour dénoncer le stationnement impossible à Collioure - Illustration
Des faux PV pour dénoncer le stationnement impossible à Collioure - Illustration © Maxppp - Thomas Lo Presti

Collioure, France

Depuis quelques semaines, des drôles de papillons apparaissent sur les pare-brises de certaines voitures stationnées à Collioure, dans les Pyrénées-Orientales. Des PV avertissant les conducteurs qu'ils étaient mal stationnés et qu'ils recevront ultérieurement une amende. Ce sont en réalité des faux PV, mais qui ont provoqué la colère des automobilistes concernés. Certains sont allés se plaindre au commissariat, d'autres ont écrit au maire des courriers incendiaires.

Le coup de colère d'un Colliourenc

C'est grâce aux caméras de surveillance installées dans certains quartiers de la commune que le pot aux roses a été découvert. Un octogénaire, habitant Collioure a été rattrapé par les policiers municipaux, qui lui ont fait une leçon de morale. Il assure avoir agi sous le coup de la colère. "Il y a des voitures de partout, les Colliourencs ne trouvent même plus de place pour se garer. Et les policiers municipaux ne peuvent pas verbaliser tout le monde !" a déclaré cet ancien militaire, qui assume tout.

Reste à savoir si cet homme est le seul impliqué dans cette affaire. Il jure en avoir trouvé un sur sa propre voiture, qu'il a photocopié pour le distribuer à son tour. 

Jean-Claude, 80 ans, ancien militaire, assume complètement son geste

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu