Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Des jeunes détenus creusent une galerie dans la prison de Grasse

mercredi 16 mai 2018 à 12:22 Par Pauline Renoir, France Bleu Azur

Dans la nuit de jeudi à vendredi, sept détenus mineurs ont déjoué la vigilance des gardiens de la prison de Grasse pour creuser d'immenses trous dans les murs de huit cellules. Ces jeunes ont tabassé un autre détenu âgé de 17 ans. Il s'en sort avec quelques points de suture.

Maison d'arrêt de Grasse (image d'illustration)
Maison d'arrêt de Grasse (image d'illustration) © Maxppp - Jean-François Ottonello

Grasse, France

Un scénario digne d'un film s'est déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier pour mineurs de la prison de Grasse

Sept détenus ont réussi à déjouer la vigilance des gardiens qui n'ont pu que constater l'état des cellules au petit matin. Jeudi soir, après la ronde de 21 heures, un premier jeune démonte la structure de sa douche en métal pour l'utiliser comme poutre et défoncer le mur de sa cellule. Les parois sont composées de parpaings d'à peine dix centimètres d'épaisseur. 

Ce premier mineur est ensuite aidé du détenu de la deuxième cellule pour creuser un trou dans la paroi de la cellule suivante. Ils ont répété la même opération, jusqu'à la huitième cellule. Certains détenus auraient refusé d'être complices de l'opération. Des trous jusqu'à 1m80 de haut ont ainsi été formés dans les murs. 

Une fois arrivés dans la huitième cellule, les jeunes attaquent le détenu qui s'y trouve : un jeune de 17 ans. Il s'en sort avec quelques points de suture à l'arcade sourcilière. La victime est transportée à l'hôpital Clavary de Grasse. 

Au petit matin, la police interroge les agresseurs présumés, la victime est entendue par la direction.  

Une enquête est ouverte par l'inspection pénitentiaire pour déterminer si il existe des failles dans la structure ou si c'est une erreur professionnelle qui est à l'origine de l'incident. 

Le parquet de Grasse a été saisi.  La direction de prison ne souhaite pour l'instant pas communiquer sur cet incident.