Faits divers – Justice

EXCLU - Exercice attentat polémique pour la pré-rentrée dans un collège près de Rouen

Par Claire Briguet-Lamarre, Kathleen Comte et Boris Hallier, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu lundi 4 septembre 2017 à 17:58 Mis à jour le lundi 4 septembre 2017 à 20:40

Le collège Alphonse Allais à Val-de-Reuil (capture d'écran Google Map).
Le collège Alphonse Allais à Val-de-Reuil (capture d'écran Google Map).

INFO FRANCE BLEU - Pré-rentrée terrorisante au collège Alphonse Allais à Val-de-Reuil près de Rouen, ce vendredi. La principale a organisé une simulation d'attaque terroriste avec la police municipale. Bien que prévenus, les enseignants ont été surpris pas un exercice plus vrai que nature.

Une pré-rentrée des professeurs pour le moins musclée et surprenante ce vendredi 1er septembre au collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil dans l'Eure, à une trentaine de kilomètres de Rouen. Un exercice-attentat a été organisé par la principale du collège. C'est une information que France Bleu Normandie vous révèle ce lundi.

Plusieurs policiers municipaux simulent une attaque terroriste

Les enseignants sont rassemblés pour la pré-rentrée. Plusieurs ateliers sont organisés autour de la prévention. Ils savent qu'ils seront soumis à une simulation d'attaque terroriste. Mais ils ne s'attendent pas à un exercice de cette ampleur.

Vers 16h, deux policiers surgissent dans l'établissement. Cagoules sur la tête, ils lancent des pétards dans la cour et poursuivent certains enseignants dans l'établissement, poussant l'exercice à l'extrême. Une attaque qui sème le trouble.

D'après le syndicat SNES-FSU, prévenu par une professeure présente, certains ont couru se cacher, d'autres ont fini en pleurs. La police municipale nous confirme être intervenue dans le collège. Alertés par l'alarme et les bruits de pétards, certains riverains auraient même contacté la police croyant qu'une attaque terroriste avait bien lieu.

Le rectorat intervient

Le syndicat prévient donc le rectorat qui entre en contact avec la principale du collège. Cet exercice, elle avait le droit de le faire puisqu'il entre dans le cadre des actions de formation. La police municipale pouvait donc y participer. Reste à savoir s'il est normal d'organiser ce type d'exercice un jour de pré-rentrée.

Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, estime que cette intervention n'est pas aberrante mais que l'explication a peut être été insuffisante.