Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Des casseurs toulonnais s'invitent à un match de foot amateur à Carnoux

samedi 25 mars 2017 à 19:30 Par France Bleu Provence, France Bleu Provence

Le match de football amateur entre Toulon et Marseille à Carnoux-en-Provence a été très tendu ce samedi. Une centaine de casseurs toulonnais a fait le déplacement pour en découdre. Après quelques jets de grenades et de pétards, la situation a finalement été maîtrisée par les forces de l'ordre.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - DR

Carnoux-en-Provence, France

"C'était un match à hauts risques" lâche d'emblée le maire de Carnoux, Jean-Pierre Giorgi. Depuis une semaine, la commune de 6.700 habitants se prépare à cette rencontre. Pourtant, ce n'était qu'un simple Toulon-OM de quatrième division, une rencontre amateur.

"Sauf que les Toulonnais sont très chauds, visiblement, ils voulaient en découdre." (Jean-Pierre Giorgi, maire de Carnoux).

Laurent Nunez, le préfet de police des Bouches-du-Rhone, avait en amont interdit l'accès au stade aux supporters toulonnais. Ils étaient une centaine à avoir quand même fait le déplacement.

Aucun blessé à déplorer

À quelques kilomètres de l'enceinte sportive, une bagarre avec les supporters marseillais a finalement éclaté. La situation a très vite été maîtrisée par les forces de l'ordre, qui ont quand même eu recours aux grenades lacrymogènes. Aucun blessé du côté des supporters ni chez les gendarmes n'est à déplorer.

Sur les conseils des forces de l'ordre, les commerçants du village ont du fermer précipitamment leur portes. Aucune casse n'a été constatée. "Les supporters toulonnais on été escortés jusqu’à la gare de Cassis. La situation a été maintenue sous contrôle et le calme a été rétabli.", a conclu Laurent Nunez.