Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Le débat sur la légalisation contrôlée du cannabis doit être engagé, selon Renaud Muselier

lundi 11 juin 2018 à 8:48 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Invité de France Bleu Provence matin, le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur affirme avoir beaucoup évolué sur ce dossier après un nouveau règlement de compte dans la nuit de samedi à dimanche sur le Vieux-Port à Marseille. Renaud Muselier critique aussi l'abandon des quartiers.

Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur
Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur © Maxppp -

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Renaud Muselier estime que la légalisation contrôlée du cannabis est "une piste à étudier" après un nouveau règlement de compte qui a coûté la vie à un homme de 22 ans dans la nuit de samedi à dimanche sur le Vieux-Port à Marseille (Bouches-du-Rhône). 

"Une mesure doit être prise." (Renaud Muselier)

Renaud Muselier qui lance ce lundi officiellement la marque "Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur" affirme "avoir beaucoup évolué sur le sujet". "En tant que médecin, j'ai longtemps été complètement défavorable surtout pendant la période d'adolescence", explique le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur qui indique qu'"une mesure doit maintenant être prise". 

"Ces stupéfiants mélangés fusillent le cerveau." (Renaud Muselier)

Renaud Muselier a comparé les dispositifs qui existent dans plusieurs pays notamment les États-Unis où des états comme la Californie ont légalisé le cannabis. Il considère aujourd'hui que la piste d'une légalisation sous contrôle de l'État "doit être étudiée en France". "Quand on voit ce qui se passe dans les quartiers, on se rend compte que les dealers vendent de la merde, du goudron et une fois mélangé, cela fusille le cerveau" avant de souligner qu'il y a un paradoxe dans ce pays : "On a le droit d'acheter mais on n'a pas le droit de vendre donc on ne traite pas le problème de la consommation. Vous mettez en place mécaniquement la vente de produits excessivement nocifs pour les êtres humains". "Le débat doit être engagé" lance Renaud Muselier alors qu'en janvier 2017, 150 personnalités marseillaises avaient lancé un appel à la légalisation contrôlée du cannabis.

"Ne pas s'occuper des quartiers de Marseille est une faute lourde." (Renaud Muselier)

Renaud Muselier reconnaît également qu'il y a eu "une forme d'abandon" des cités marseillaises au fil du temps. "Marseille est une et indivisible et ne pas s'occuper de ses quartiers est une faute lourde" explique le président de région, visant Jean-Claude Gaudin, "maire de Marseille depuis 1995" précise l'élu marseillais qui s'interroge : "Il a peut-être une part de responsabilité, non?". 

Renaud Muselier n'oublie pas la responsabilité de l'État: "On a eu des gouvernements successifs. Des projets et des plans ont été faits dans la politique de la ville et le résultat n'est pas à la hauteur" selon le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur.