Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EXCLU - Le Nantais Yoann Barbereau se cachait à l'ambassade de France en Russie

jeudi 9 novembre 2017 à 11:58 Par Marion Fersing et Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Le Nantais Yoann Barbereau doit rentrer à Nantes ce jeudi soir, au lendemain de son arrivée à Paris, et on commence à en savoir plus sur sa fuite pour échapper à une longue peine de prison en Russie.

Yoann Barbereau a pu retrouver son père et sa sœur (ci-dessus) ce mercredi à paris
Yoann Barbereau a pu retrouver son père et sa sœur (ci-dessus) ce mercredi à paris © Maxppp -

Nantes, France

Yoann Barbereau doit rentrer à Nantes ce jeudi soir après plus d'un an de fuite pour échapper à une longue peine de prison en Russie. Le Nantais, ancien directeur de l'alliance française à Irtkousk, en Sibérie, est accusé d'attouchements sur sa petite fille et d'avoir diffusé des images pédo-pornographiques. Des accusations qu'il a toujours niées. Il se dit victime d'un de ces complots sur fonds de scandale sexuel qui sont devenus une spécialité en Russie. Après avoir été emprisonné puis placé sous bracelet électronique, il s'est enfuit en septembre 2016. Où ? C'est resté secret pendant plus d'un an. D'après les informations de France Bleu Loire Océan, Yoann Barbereau s'est en fait caché à l'ambassade de France à Moscou pendant tout ce temps avant de réussir à quitter clandestinement le pays.

Yoann Barbereau serait passé seul et clandestinement de la Russie à un pays voisin avant de rejoindre la France

Les autorités russes et françaises étaient au courant que Yoann Barbereau se cachait à l'ambassade de France. Tout comme sa famille qui a gardé le secret pendant plus d'un an. Le Nantais sentant que les tractations franco-russes s'enlisaient et probablement que le reportage diffusé ce jeudi soir dans Envoyé spécial sur France 2 allait finalement envenimer les choses, il a finalement décidé de fuir, jeudi dernier, en passant clandestinement la frontière en voiture. Mais il paraît peu probable qu'une telle fuite ait pu être menée à bien sans complicité ou aide logistique : l'ambassade de France y a-t-elle participé d'une façon ou d'une autre ? Yoann Barbereau aurait-il vraiment pu échapper ainsi aux services russes ou ont-ils "fermé les yeux" ? Une fois arrivé dans ce pays limitrophe de la Russie, il a pu organiser son retour en France, en lien avec le quai d'Orsay. Il est arrivé ce mercredi à Paris.

En colère contre la France

Pour autant l'ancien patron de l'alliance française d'Irkoutsk, serait malgré tout en colère contre la France qui, pense-t-il, a fait preuve d'une "inertie coupable" qui explique la durée de l'affaire, plus de deux ans et demi.

Il compte le dire de vive voix puisque il a rendez vous à 12h30 ce jeudi au Quai d'Orsay. On imagine aussi qu'il voudra obtenir des garanties pour son avenir : même si la France n'extrade pas ses ressortissants, le Nantais de 39 ans reste recherché dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par la Russie. Il est sans travail et n'a plus vu sa propre fille, partie à Londres avec sa mère, depuis deux ans et demi. Yoann Barbereau s'exprimera ce jeudi soir dans Envoyé spécial et vendredi matin lors d'une conférence de presse avec son avocat à Nantes.