Faits divers – Justice

EXCLU - Le transporteur grutier palois Ayala poursuivi pour plusieurs centaines d'infractions au droit routier

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn mercredi 25 mars 2015 à 6:00

Ayala
Ayala © imprime écran Google Street View

INFO FRANCE BLEU BEARN - La société et son patron sont convoqués devant le tribunal de police de Pau le 3 avril, poursuivis pour plusieurs centaines d'infractions au temps de conduite. Ce sont des salariés qui ont tout signalé à l'inspection du travail. Après enquête pénale, le parquet a décidé ce procès.

Les gros ennuis judiciaires de la société paloise Ayala. L'entreprise de grutage et de convoyage de Pau doit répondre de plusieurs centaines d'infractions au temps de conduite. Le procès doit se tenir le vendredi 3 avril prochain devant le tribunal de Police de Pau. Ce sont les salariés qui sont à la base de ces poursuites

Les salariés d'Ayala ne parlent pas de quelques négligences dans l'organisation du travail. Ils disent que c'est carrément un mode de fonctionnement dans la société. Les heures supplementaires ne sont pas payées. Ou très rarement. Et puis dans les rotations même, on en demandait beaucoup. Par exemple : quatre conducteurs montent à Paris le dimanche soir pour aller chercher un convoi. Au petit matin, l'employeur leur fournit un certificat de non conduite et ils enchainent sans avoir dormi la conduite des convois.

La combine du "double disque"

Ils décrivent l'emploi régulier de la technique du double disque : au retour d'un convoi, on détruit le disque tachygraphe du camion, on en met un vierge et on repart pour une rotation. Certains disent avoir fait des journées de 20 heures . Certains ont fini par signaler ces agissements à l'inspection du travail, qui a remis son enquête au parquet, qui a ordonné une nouvelle enquête mais de gendarmerie cette fois. D'où ce procès à venir en fin de semaine prochaine.

L'avocat des chauffeurs parle d'un "système" de fraude

Nous avons joint la société Ayala et son avocat, et il n'ont pas encore donné suite à nos demandes.

Un avis à victime envoyé aux conducteurs de chez Ayala - Radio France
Un avis à victime envoyé aux conducteurs de chez Ayala © Radio France