Faits divers – Justice

EXCLU | Schlierbach : la mère reconnaît avoir tué ses trois enfants

Par Clément Lacaton, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 12 avril 2015 à 14:29 Mis à jour le dimanche 12 avril 2015 à 18:20

Triple infanticide à Schlierbach (Haut-Rhin), samedi 11 avril 2015
Triple infanticide à Schlierbach (Haut-Rhin), samedi 11 avril 2015 © Radio France - Clément Lacaton

Lors de sa garde à vue, la mère a reconnu être l'auteur du triple infanticide ce samedi à Schlierbach (Haut-Rhin), au domicile familial. Fragile psychologiquement, elle a été hospitalisée.

La mère de famille a reconnu les faits lors de sa garde à vue, nous l'avons appris ce dimanche en début d'après-midi. Au lendemain de cette découverte macabre au domicile familial, à Schlierbach près de Mulhouse (Haut-Rhin) : les corps sans vie de trois enfants âgés de 2, 6 et 10 ans . Une dispute aurait éclaté au sein du couple. Des voisins ont donné l'alerte. Le père, grièvement blessé, a été hospitalisé et opéré samedi soir, et un quatrième enfant âgé d'une dizaine d'années, est hors de danger.

Fragilité psychologique

La principale suspecte a été placée en milieu psychiatrique. "Elle n'était plus apte à s'expliquer et à participer à l'enquête dans ces conditions, donc la priorité était de la protéger et de permettre d'avancer" , précise le procureur de Mulhouse Dominique Alzeari. La mère a en effet tenté de se suicider en se "précipitant dans un étang situé à l'arrière de la maison" . Mais des voisins, alertés par les cris, sont intervenus.

"Scène insoutenable"

Les investigations, menées par les gendarmes du Haut-Rhin, se poursuivent. On ne connaît pas encore les circonstances de ce drame familial, mais selon le parquet, "plusieurs couteaux auraient été utilisés" . Des objets en cours d'analyse scientifique. Les résultats des autopsies sont attendus dans les prochains jours.

Schlierbach_PROC MULHOUSE

Une information judiciaire devrait être ouverte dans les prochains jours, pour triple infanticide et tentative d'assassinat sur le mari. Mais la principale visée n'est pour l'instant pas en mesure d'être entendue.

"Beaucoup de questions se posent" dans cette affaire, ajoute le procureur, qui découvrait samedi une "scène insoutenable" . Une affaire "extrêmement pénible et sur laquelle nous devons faire toute la lumière."

"C'est tout un village qui souffre et pleure"

Une cellule psychologique a été mise en place à la mairie, dans cette commune de 1.200 habitants. "C'est tout un village qui souffre et pleure" , confie le maire Bernard Juchs. Enfants, parents et enseignants seront pris en charge lundi pour le retour à l'école.

schlierbach MAIRE Bernard Juchs

> Le reportage, sur place, de Clément Lacaton :

schlierbach_ENRO