Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

EXCLU - Une attaque contre la préfecture du Var déjouée à Toulon

-
Par , , France Bleu Provence

Deux hommes appartenant au mouvement des gilets jaunes ont été interpellés cette semaine et placés en garde à vue à Toulon. Selon les informations de France Bleu Provence, ils prévoyaient une attaque contre la préfecture du Var.

C'est un autre gilet jaune qui a prévenu la police.
C'est un autre gilet jaune qui a prévenu la police. © Radio France - Emmanuel Claverie

Selon nos informations, une attaque contre la préfecture du Var a été déjouée à Toulon cette semaine. Deux gilets jaunes ont été interpellés et placés en garde à vue jeudi et vendredi. Les deux individus interpellés pour avoir préparé l'attaque sont deux hommes âgés de 19 et 50 ans. Le plus âgé est connu des services de police pour son appartenance à des groupes politiques extrémistes. Il a déjà été condamné à sept ans de prison pour trafic de stupéfiants en Italie.  

Un gilet jaune, opposé aux violences, a prévenu la police

Selon une information France Bleu Provence, la police a été contactée par un manifestant. L'homme a expliqué aux agents qu'on lui a confié des bidons d'essence qu'il devait ensuite faire passer à d'autres personnes en vue de commettre une attaque contre la préfecture du Var située à Toulon. L'homme a expliqué aux enquêteurs qu'il trouvait que cela allait "trop loin" et qu'il s'opposait aux violences.

La garde à vue a été levée. Les deux hommes ont été remis en liberté. L'enquête se poursuit. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess