Faits divers – Justice

Exercice d'évacuation de grande ampleur des passagers d'un ferry après une fausse attaque terroriste

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu mercredi 30 novembre 2016 à 20:21

D'importants moyens d'intervention et de secours ont été mobilisés
D'importants moyens d'intervention et de secours ont été mobilisés © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Un exercice anti-terroriste a été mené ce mercredi à Ouistreham. Sur le terminal ferry du port calvadosien, après la simulation d'une attaque en mer, le navire a accosté, et la préfecture a testé la coordination de tous les services d'intervention et de secours.

Exercice de grande ampleur ce mercredi à Ouistreham, près de Caen. Le port normand a été le théâtre d'un entrainement, après une fausse attaque en mer à bord d'un ferry. La préfecture du Calvados a piloté les opérations terrestres, pour évacuer les victimes et prévenir les familles. L'occasion de tester grandeur nature la coordination et la collaboration de tous les services.

Agitation inhabituelle au petit matin à Ouistreham aux abords du terminal ferry : des militaires de l'opération Sentinelle patrouillent, des gendarmes sont postés aux entrées et les ambulances de pompiers arrivent en nombre. Dans la gare maritime, un PC opérationnel a été installé. Il reçoit des nouvelles en temps réel de la situation à l'intérieur du ferry.

Un PC Opérationnel a été installé dans la gare maritime de Ouistréham - Radio France
Un PC Opérationnel a été installé dans la gare maritime de Ouistréham © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Autour de la table, tous les services d'intervention et de secours sont présents. Les démineurs partent sur place, pour sécuriser les lieux avant l'arrivée des pompiers. Le but, explique Benoit Pichard, directeur de cabinet du préfet du Calvados, est de tester la coordination des services. "Pas question de laisser les pompiers monter à bord pour évacuer les victimes, si les lieux ne sont pas entièrement sécurisés".

Les forces de l'ordre montent à bord du ferry pour s'assurer que les lieux sont sécurisés, avant l'arrivée des pompiers - Radio France
Les forces de l'ordre montent à bord du ferry pour s'assurer que les lieux sont sécurisés, avant l'arrivée des pompiers © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Les moyens mobilisés par les pompiers sont importants. 120 sapeurs pompiers du Calvados, 45 véhicules. "Et nous avons demandé virtuellement des renforts à toute la zone ouest, explique Pierre Yves Boulben, commandant au SDIS 14, en tout on peut imaginer qu'il y a 400 pompiers mobilisés."

Les pompiers rassemblés à bord du ferry pour prendre en charge les victimes. - Radio France
Les pompiers rassemblés à bord du ferry pour prendre en charge les victimes. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Parallèlement à l'évacuation des victimes vers les établissements hospitaliers de la région, une quinzaine recensés par l'agence régionale de santé, les magistrats du parquet de Caen doivent s'occuper d'une tâche bien délicate. "L'identification et le recensement des victimes, explique Carole Etienne, procureur de la république de Caen. Tout en assurant la prise en charge des familles et des proches".

Les équipes de la police scientifique et techniques vont procéder aux constatations sur la fausse scène de crime - Radio France
Les équipes de la police scientifique et techniques vont procéder aux constatations sur la fausse scène de crime © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Vers 13h30, le directeur de cabinet du préfet annonce la fin d'exercice. Il faudra ensuite procéder au retour d'expérience. Et prendre en compte le fait que dans la réalité, la gestion des familles et la pression médiatique compliqueraient grandement la tâche.

Le reportage de Nolwenn Le Jeune

Partager sur :