Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises du Puy-de-Dôme : ouverture du procès des auteurs de l'expédition punitive en 2016 à Orcines

dimanche 13 mai 2018 à 20:34 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

Le 21 janvier 2016, cinq jeunes se rendaient dans une villa d'Orcines pour y dérober de l'argent. Les deux occupants avaient été grièvement blessés par balles. Les auteurs présumés ainsi que leur complice sont jugés, à huis clos, devant la cour d'assises des mineurs pendant une semaine à Riom.

Le procès se déroule devant la cour d'assises des mineurs de Riom à huis clos
Le procès se déroule devant la cour d'assises des mineurs de Riom à huis clos © Radio France - Olivier Vidal

Riom, France

A partir de ce lundi après-midi, et pendant cinq jours, le procès de cinq hommes et d'une femme, âgés d'une vingtaine d'années, va se tenir, à huis clos, devant la cour d'assises des mineurs à Riom. Tous sont jugés pour participation à une association de malfaiteurs et tentative d'homicide volontaire (exceptée la jeune femme), plus deux ans après les faits, une expédition punitive à Orcines (Puy-de-Dôme) qui avait fait grand bruit à l'époque. 

Cet après-midi du 21 janvier 2016, armés de fusils et de battes de baseball, les cinq hommes se rendent dans une villa située sur la route de Limoges. Ils viennent chercher une grosse somme d'argent sur les indications de la co-accusée qui connait bien l'un des deux demi-frères occupant la maison. Selon différents témoignages, ces demi-frères seraient impliqués dans un trafic de stupéfiants local, une perquisition menée par les gendarmes le confirmera. 

Quand les agressés prennent l'ascendant sur leurs agresseurs...

Mais cet après-midi-là l'opération commando tourne au vinaigre, les agressés prenant l'ascendant sur leurs agresseurs obligeant ces derniers à utiliser leurs armes. Les deux demi-frères seront blessés grièvement, l'un des deux blessé à la tête s'en sortira miraculeusement.

Le procès doit permettre de juger les cinq jeunes, actuellement placés en détention provisoire, pour tentative d'homicide volontaire et participation à une association de malfaiteurs. Celle que l'on pourrait présenter comme la présumée instigatrice de l'opération, sous contrôle judiciaire, ne sera jugée que pour l'association de malfaiteurs. Originalité, cette dernière sera également partie civile deux semaines plus tard dans une autre affaire, un règlement de comptes début février 2016, jugée par la cour d'assises de Riom.