Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Explosifs découverts à Epinal : le suspect doit être présenté à un juge

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le principal suspect arrêté ce jeudi à Epinal suite à l'intervention du Raid doit être présenté à un juge antiterroriste ce lundi en vue d'une éventuelle mise en examen, indique l'Agence France Presse.

L'unité d'élite de la police nationale intervient en plein centre-ville d’Épinal (Vosges) le 23 janvier 2020.
L'unité d'élite de la police nationale intervient en plein centre-ville d’Épinal (Vosges) le 23 janvier 2020. © Radio France - Hervé Toutain

Sa garde à vue arrive à son terme. L'homme de 48 ans arrêté jeudi à Epinal après une intervention du Raid doit être présenté à un juge antiterroriste ce lundi en vue d'une éventuelle mise en examen, annonce l'AFP, de source judiciaire.

Des explosifs découverts à Épinal

Cet homme, fiché S pour radicalisation s'était vanté de savoir manipuler des substances explosives. Lors de la perquisition administrative menée jeudi dans un immeuble rue Victor Hugo, les enquêteurs avaient découvert une cocotte-minute contenant de la poudre noir, des boulons, des grenades à main artisanales. 

Une information judiciaire doit être ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", "fabrication d'un engin explosif en relation avec une entreprise terroriste" et "détention et transport de produits explosifs ou de substances destinées à entrer dans la composition d'engins explosifs en vue de préparer des dégradations dangereuses ou des atteintes aux personnes, en relation avec une entreprise terroriste".

Les gardes à vue des deux autres suspects interpellés jeudi ont été levées, sans poursuites, indique l'AFP.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu