Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Explosion au gaz d'une maison à Limoges : ouverture d'une information judiciaire

-
Par , France Bleu Limousin

Un mois après l'explosion au gaz d'une maison, qui a fait un mort et une blessée grave, rue de la Souterraine à Limoges, le Procureur a annoncé vendredi l'ouverture d'une information judiciaire, notamment pour "homicide involontaire par non-respect d'une obligation de prudence".

La maison a été entièrement détruite dans la déflagration, le 18 janvier 2020
La maison a été entièrement détruite dans la déflagration, le 18 janvier 2020 © Radio France - Alain Ginestet

A Limoges, l'enquête sur l'explosion au gaz qui a fait un mort et une blessée grave le 18 janvier dernier est désormais confiée à un juge d'instruction. Le Procureur de Limoges a en effet annoncé ce vendredi l'ouverture d'une information judiciaire, notamment pour "homicide involontaire par inobservation des règlements ou manquement ou non-respect d'une obligation de prudence". Le délit de "blessures involontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail supérieure à trois mois" est également retenu (vis-à-vis de la personne âgée grièvement blessée), de même que le délit de "destruction involontaire par explosion". Aucune plainte n'a, à ce stade, été enregistrée.

De nouveaux experts vont donc être désignés, probablement un "collège d'experts" pour tenter de déterminer l'origine précise de l'explosion. Car, à ce jour, on ignore toujours précisément ce qui a causé la spectaculaire explosion qui avait secoué tout le quartier, et entièrement détruit cette maison d'habitation. 

Seule certitude établie : c'est bien le gaz qui est à l'origine de l'accident. Mais les questions sont encore nombreuses. Faut-il chercher la cause précise de l'explosion à l'intérieur de l'habitation ou bien sur le réseau de gaz à l'extérieur de la maison ?

Une fissure constatée sur le réseau de gaz, à l'extérieur

C'est ce que vont devoir déterminer les experts, car une fissure sur le réseau a bien été détectée, pas très loin de la maison. Impossible pour autant d'en tirer, pour l'heure, des conclusions, explique le Procureur de Limoges : "Aujourd'hui, personne n'est en mesure de dire si cette fissure est à l'origine de l'explosion ou bien si elle est la conséquence de l'explosion", précise Jean-Philippe Rivaud.

Jean-Philippe Rivaud, Procureur de la République de Limoges - Radio France
Jean-Philippe Rivaud, Procureur de la République de Limoges © Radio France - Alain Ginestet

Ce sera l'un des points clés des investigations à venir. Sur place, des objets et des éléments de l'installation comme des canalisations ont déjà été saisies et placées sous scellés par les enquêteurs, de même que le compteur Gazpar nouvelle génération, installé en 2018 dans la maison, et qui était donc en très bon état. Ce sont tous ces éléments qui seront analysés par des experts de très haut vol, au cours d'une enquête qui prendra plusieurs mois.

Le 18 janvier dernier, cette explosion avait fait un mort, le septuagénaire qui vivait dans l'habitation et qui avait succombé à ses blessures quelques jours après la déflagration. Son épouse, également grièvement brûlée et toujours hospitalisée à Bordeaux, va désormais mieux et "peut communiquer avec ses proches depuis quelques jours" a indiqué le Procureur de la République de Limoges, qui a également souligné l'extraordinaire efficacité de tous les services qui sont intervenus le jour de l'explosion mais aussi après, rappelant qu'une soixantaine de personnes avaient été prises en charge.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu