Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le danger des noyades en Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

La fermeture des piscines et des salles de sport semble avoir eu un impact sur le nombre de noyades en France, aussi bien en mer que dans les piscines. Depuis le mois de juin, Santé Publique France recense 79 personnes mortes noyées.

Explosion du nombre de noyades : le Covid n’y est pas pour rien
Explosion du nombre de noyades : le Covid n’y est pas pour rien © Radio France - Julien Morceli

Les confinements à répétition sont-ils en partie responsables de l’augmentation des cas de noyade en France ? Ce lundi encore, en Charente-Maritime, un homme âgé de 71 ans s’est noyé plage des Oliviers à Saint-Georges-de-Didonne.

Des chiffres alarmants 

En France depuis début juin, Santé Publique France recense déjà plus de 300 noyades, dont 79 mortelles. Un chiffre qui a doublé si on le compare à la même période en 2018.

En Charente-Maritime, sur les quatre plages de La Rochelle et Angoulins, la SNSM enregistre environ 20 % d'interventions supplémentaires pour le début de l'été.

Les sauveteurs en mer appellent à la prudence 

Les sauveteurs vous demandent de rester vigilant face au vent de terre qui envoie les bouées des enfants vers le large.

C’est l’un des messages de prévention que l'on peut entendre sur la plage de Châtelaillon. Le site compte deux postes de secours. Au total, ils sont 55 en Charente-Maritime à être gérés par le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS). La SNSM opère également sur quatre postes de secours entre La Rochelle et Angoulins.

Explosion du nombre de noyades : le Covid n’y est pas pour rien
Explosion du nombre de noyades : le Covid n’y est pas pour rien © Radio France - Julien Morceli

“Toujours garder les enfants en vue” 

Ce message  diffusé dans les haut-parleur invite les parents à prévenir les secours en cas de bouée échouée vers le large. “Un enfant peut vite se retrouver en difficulté s'il tente lui-même de la récupérer” explique un sauveteur.

Une piqûre de rappel bien utile après des mois de confinement “qui nous font parfois perdre les bons réflexes”, remarque le  lieutenant Benoît Péreyrol, chargé des zones de baignade en Charente-maritime. Il dit d’ailleurs constater “un relâchement dans la vigilance des parents”, après une année particulièrement angoissante. 

Le danger des noyades en Charente-Maritime

Pas ou très peu d’apprentissage de la nage

D'autant plus que la fermeture des piscines a parfois privé les enfants de séances de natation. “ Il y a une perte dans l’apprentissage de la natation”, reconnaît Benoît Péreyrol.

Un constat facile à vérifier. À quelques pas du poste de secours, Jennifer se baigne avec Léonce, son fils âgé de 3 ans. La jeune maman regrette la fermeture des piscines. Elle fait nager Léonce quand il a pied, “mais c'est vrai que nous n'avons pas forcément la méthode”, avoue-t-elle.

Pour éviter les accidents en mer, les sauveteurs rappellent donc deux fondamentaux. Pour les parents, ne jamais lâcher du regard les enfants , et pour tous les nageurs ne jamais se surestimer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess