Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Explosion mortelle à Valence : probablement à cause d'un bidon d'essence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'explosion d'une maison rue Faventines à Valence jeudi soir serait due à un bidon d'hydrocarbures qui se trouvait dans l'appartement de l'un des locataires. C'est l'hypothèse la plus probable pour les experts de la police scientifique qui se sont rendus sur place ce vendredi.

Il ne restait plus grand-chose de la maison ce vendredi matin
Il ne restait plus grand-chose de la maison ce vendredi matin © Radio France - Axel Bourcier

Valence, France

C'est bien une explosion accidentelle qui a en partie détruit une maison de la rue Faventines à Valence jeudi soir. Mais rien à voir avec le gaz d'après les constatations des experts de l'INPS, la police scientifique d'Ecully près de Lyon. Ils ont découvert dans les décombres un bidon de 12 à 15 litres d'hydrocarbures. Ce sont les vapeurs d'essence qui seraient à l'origine de la déflagration et puis du violent incendie.

Un appartement où s'amoncelaient beaucoup de choses

Ce bidon a été découvert dans ce qui était l'appartement de la victime présumée, un pâtissier de 29 ans qui avait l'habitude de rentrer son scooter à l'intérieur de son logement. Il stockait également beaucoup de choses chez lui. Cet appartement très rempli aurait alimenté les flammes. Le corps calciné retiré des décombres dans la nuit ne pouvant pas être identifié formellement, une autopsie sera pratiquée lundi à Grenoble pour confirmer qu'il s'agit bien du jeune homme.

Choix de la station

France Bleu