Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Explosion rue de Trévise : des manquements de la ville de Paris, d'après des experts

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une expertise, commandée par des juges d'instruction et rendue publique ce lundi, établit que l'explosion de la rue de Trévise, le 12 janvier 2019, serait due à la rupture d'une canalisation de gaz, et serait liée à des "manquements" de la ville de Paris et d'une entreprise de travaux publics.

L'explosion avait entraîné la mort de quatre personnes.
L'explosion avait entraîné la mort de quatre personnes. © Maxppp - Daniel FOURAY

Paris, France

L'explosion de la rue de Trévise, qui a causé la mort de quatre personnes le 12 janvier 2019, serait due à la "rupture d'une canalisation de gaz" et serait liée à des "manquements" de la ville de Paris. C'est ce qui ressort d'une expertise, commandée par des juges d'instruction et communiquée par le procureur de la République, Rémy Heitz, ce lundi. En revanche, les installations de gaz GRDF desservant l'immeuble n'appellent "aucune remarque" des experts, quant aux dispositions réglementaires en vigueur au moment des faits, souligne Rémy Heitz dans son communiqué. 

"Manquements" de la ville de Paris

D'après le collège de quatre experts, mandatés par les magistrats du pôle accidents collectifs du tribunal de Paris, l'explosion, qui a fait quatre morts et 66 blessés, aurait été provoquée par "une accumulation de gaz naturel du réseau GRDF, consécutive à la rupture d'une canalisation de gaz, ayant pour cause principale un affaissement du sol, sous le trottoir, devant le porche de l'immeuble du 6 rue de Trévise". La responsabilité de la Ville est pointée : "Si la cause de l'affaissement du trottoir avait été recherchée et si sa réfection avait été correctement réalisée, cette explosion aurait pu être évitée", estime le rapport, remis aux juges le 18 décembre dernier. Les services de la voirie de la ville de Paris et l'entreprise de travaux publics "ont considéré que l'affaissement du trottoir devant la porte cochère de l'immeuble était un petit affaissement et l'ont traité en tant que tel". 

Manque de réactivité du syndic

Les experts ont également pointé "un manque de réactivité" du syndic qui a pris du retard dans la réalisation des travaux de réfection du collecteur "intervenus en septembre 2017 seulement", ce qui a "pu contribuer à la survenance du sinistre".

La réaction de la Mairie de Paris 

"La ville n'est pas encore en mesure de réagir. La ville a déjà mandaté un audit sur les procédures de contrôle, elle participera à l'expertise et se trouvera toujours aux côtés des victimes et des familles notamment pour leur relogement" Ivoa Alavoine, directrice juridique de la Ville de Paris lors d'une conférence de presse lundi soir. 

Ivoa Alavoine, directrice juridique de la Mairie de Paris - Radio France
Ivoa Alavoine, directrice juridique de la Mairie de Paris © Radio France - Sylvie Charbonnier

La réponse de la maire du IXe arrondissement de Paris

"La politique politicienne a ses limites".  C'est ce que répond Delphine Bürkli, la maire du IXe arrondissement à la directrice des affaires juridiques de la ville de Paris. Cette dernière a renvoyé (voir ci-dessus) la responsabilité de l'explosion de la rue de Trévise sur la mairie d'arrondissement. Un rapport d'experts souligne les "manquements" de la ville de Paris et d'une entreprise. Ecoutez la réponse de Delphine Bürkli : 

Delphine Bürkli, maire du IXe arrondissement de Paris

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu