Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Exposé au glyphosate, un agriculteur poitevin à la retraite fait une tentative de suicide

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Jean-Paul Lucas, 64 ans, a tenté de mettre fin à ses jours le lundi 28 janvier devant l'agence Groupama de Châtellerault. Cet ancien agriculteur devenu handicapé suite à l'exposition au glyphosate explique son geste de désespoir par l'enfer administratif qu'il subit.

Jean-Paul Lucas, agriculteur à la retraite âgé de 64 ans, a été exposé au glyphosate en 2003.
Jean-Paul Lucas, agriculteur à la retraite âgé de 64 ans, a été exposé au glyphosate en 2003. © Radio France -

Alors que s'ouvre mercredi le procès en appel d'un agriculteur charentais, Paul François, contre la firme Monsanto, le glyphosate semble aussi à l'origine d'un drame dans le Nord-Vienne. Jean-Paul Lucas, agriculteur céréalier, aujourd'hui à la retraite, raconte avoir été exposé et brûlé, par le pesticide. "C'était un produit que je pensais inoffensif."

On était le 13 juillet 2003 et il me restait quatre hectares de colza à moissonner, j'avais ouvert les vitres parce que ma clim était en panne et j'ai brûlé, ma peau a brûlé en absorbant les vapeurs de glyphosate. 

Des brûlures au troisième degré mais pas de procès

Depuis cet été 2003, la santé de Jean-Paul Lucas n'a cessé de se dégrader. "Ce glyphosate m'a causé de gros problèmes pulmonaires, des brûlures externes, à chaque fois je faisais des œdèmes de Quincke, j'avais des brûlures jusqu'au troisième degré, beaucoup de problèmes respiratoires, et je suis devenu photosensible à la lumière."

J'étais le pot de terre contre le pot de fer

L'agriculteur renonce à attaquer en justice Monsanto. "Je ne pouvais pas les attaquer pour des raisons financières". 

Calvaire médical et administratif jusqu'à la tentative de suicide

L'exposition au glyphosate a été le début de la spirale infernale. "On se bat contre la maladie", raconte Jean-Paul Lucas, mais il y a aussi l'administration. "Ça été le déclic".

Il faut toujours, toujours, toujours, fournir des preuves, vous imaginez pas la quantité de lettres recommandés, les démarches que j'ai faites, voilà pourquoi je suis passé à l'acte

Lundi 28 janvier, Jean-Paul Lucas, se gare sur le parking de l'agence Groupama de Châtellerault avec laquelle il est en conflit. "J'ai passé une corde à mon camion et je me suis pendu dans le vide". L'agriculteur retraité est sauvé in extremis par un passant et des salariés de l'agence. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess