Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de Maëlys

Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys : "Le temps joue contre nous"

Par Simon De Faucompret et Nicolas Crozel, France Bleu Isère et France Bleu lundi 11 septembre 2017 à 8:42

La fillette a disparu dimanche 27 août, lors d'un mariage se déroulant au Pont-de-Beauvoisin en Isère.
La fillette a disparu dimanche 27 août, lors d'un mariage se déroulant au Pont-de-Beauvoisin en Isère. © Radio France

La petite Maëlys, 9 ans, est portée disparue depuis deux semaines. Les enquêteurs courent après le temps selon l'avocat Fabien Rajon, qui intervenait ce lundi 11 août sur France Bleu Isère.

Après deux semaines d'un douloureux silence , les parents de la petite Maëlys ont livré leur version des faits par l'intermédiaire de leur avocat, Maître Fabien Rajon. La fillette de 9 ans avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août, lors d'un mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Une "attitude étonnante"

Leurs inquiétudes concernent surtout le comportement du principal suspect, un homme de 34 ans habitant à Domessin (Savoie) mis en examen le 3 septembre dernier. Maître Rajon, sur France Bleu Isère ce lundi 11 septembre, confirme le rapprochement de l'homme avec Maëlys lors de cette soirée du 27 août. Selon lui, il a eu une attitude "quelque peu suspecte pendant le mariage" et la petite l'aurait désigné comme étant "son tonton et son copain" . Ce sont tous ces éléments "qui inquiètent les parents et qui les ont poussé à s'exprimer par mon intermédiaire", précise-t-il.

Mais au-delà de ces échanges, c'est également "l'attitude étonnante de la part de l'individu" qui soulève les interrogations de l'avocat. Sans oublier d'en appeler à une nécessaire "présomption d'innocence", Fabien Rajon énumère les faits survenus lors de ce mariage, et qui ne manquent pas de le troubler. "Il y a d'abord l'attitude de l'individu lors de la fête. Mais aussi la présence de l'ADN de Maëlys retrouvée sur son véhicule, la mention d'un petit garçon blondinet l'ayant accompagnée et qui semble n'exister que dans l'imagination du suspect, le lavage méticuleux du véhicule..." En un mot comme en cent, "un seul homme détient les clés de cette affaire", résume-t-il.

Contre-la-montre

L'avocat partage également le sentiment d'inquiétude grandissant des parents de la jeune fille, à mesure que l'enquête se prolonge. "C'est une course contre le temps", témoigne-t-il. Il tient néanmoins à appuyer le bon déroulement des choses. "Une enquête criminelle peut prendre du temps. Mais nous avons toute confiance dans les moyens de recherche et d'investigation mis en place sur le terrain."

Dans ce bouillonnement de renforts, d'initiatives bénévoles et de messages de soutien, Me Fabien Rajon revient sur l'attitude de ses clients, qu'il juge exemplaire. "C'est très difficile, mais ils font preuve d'une dignité et d'une discrétion qui forcent mon admiration", confesse-t-il. "Chaque parent peut évidemment imaginer ce qu'ils vivent aujourd'hui."

À noter que les recherches pour retrouver Maëlys continuent : ce dimanche 10 septembre, trois sonars venant de Suisse et d'Alsace ont été déployés dans un lac de Savoie, afin de prêter main forte aux plongeurs.

↓ Écouter en intégralité l'interview de l'avocat des parents de Maëlys

Réécouter Maître Fabien Rajon, intervenu sur France Bleu Isère ce lundi 11 septembre à 7h20.

L'appel à témoins

  • Maëlys a 9 ans.
  • Elle mesure 1,30 mètre et pèse 28 kilos.
  • Elle a la peau mate, les yeux marron et les cheveux châtains jusqu'à mi-dos.
  • Au moment de sa disparition elle portait une robe blanche sans manche, elle avait des nu-pieds blancs... et ses cheveux étaient coiffés en tresse avec une fleur blanche.
  • Si vous possédez une information utile à l'enquête, vous êtes invités à contacter la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin.
  • Le numéro des enquêteurs : 04.76.37.00.17.