Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Face à la délinquance, la ville de Mazingarbe impose un couvre-feu pour les moins de 13 ans

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

À Mazingarbe, près de Lens, le maire vient de décider d'instaurer un couvre-feu pour les jeunes de moins de 13 ans, dans trois quartiers touchés par des actes de délinquance. À partir du 21 juin, jusqu'au 21 septembre, ces jeunes n'auront pas le droit d'être dehors, sans la présence d'un adulte.

La cité 7 fait partie des quartiers où la municipalité de Mazingarbe instaure un couvre-feu pour les moins de 13 ans, à partir du 21 juin.
La cité 7 fait partie des quartiers où la municipalité de Mazingarbe instaure un couvre-feu pour les moins de 13 ans, à partir du 21 juin. © Radio France - Cécile Bidault

Mazingarbe, France

Près de Lens, à Mazingarbe, les jeunes de moins de 13 ans sont priés de respecter le couvre-feu. La municipalité vient de prendre un arrêté, qui sera effectif le 21 juin. Pendant les mois d'été, jusqu'au 21 septembre, ils n'auront plus le droit d'être dehors, sans être accompagnés d'un adulte, entre 23 heures et 6 heures du matin.

Trois quartiers sont concernés, qui représentent les deux-tiers des habitants de cette commune qui en compte 8.000 :

  • Les trois cités
  • Le quartier des Brebis
  • Le centre-ville

"Ce n'est pas une mesure radicale" - Laurent Poissant, maire de Mazingarbe

Le maire, sans étiquette politique, a pris cette décision après une série d'actes de délinquance : poubelles et voitures brûlées, et même un gymnase incendié début avril. Avec des auteurs parfois très jeunes. Laurent Poissant assure que "ce n'est pas une mesure radicale ou répressive, mais une mesure de protection des enfants, qui, pour moi, n'ont rien à faire à des heures tardives dans les rues".

Laurent Poissant, maire de Mazingarbe

La vidéosurveillance -il y a 5 caméras dans le quartier des trois cités- a même permis de repérer un enfant de 10 ans en train de tenter de brûler une affiche municipale.

Dans le quartier des Trois cités, à Mazingarbe, des nombreuses poubelles et voitures sont brûlées régulièrement. La municipalité espère améliorer les choses avec le couvre-feu. - Radio France
Dans le quartier des Trois cités, à Mazingarbe, des nombreuses poubelles et voitures sont brûlées régulièrement. La municipalité espère améliorer les choses avec le couvre-feu. © Radio France - Cécile Bidault

"C'est l'enfer" - une habitante de la Cité 7

Au cœur de la cité 7, on aperçoit des tags à la bombe rouge "On est chez nous", et quelques insultes aux policiers inscrites sur la chaussée. Les habitants acceptent de témoigner sans donner leurs noms : "C'est l'enfer", dit l'une, qui vient de se faire casser un carreau de sa maison, "on n'est pas rassurés. Le couvre-feu, c'est logique, ce sera pour le bien de tout le monde". Une autre raconte s'être fait brûler "trois voitures. On ne dort plus. Mais le couvre-feu aurait dû aller jusqu'à 16 ans".

Des tags ont fleuri un peu partout ces derniers temps. - Radio France
Des tags ont fleuri un peu partout ces derniers temps. © Radio France - Cécile Bidault

Des renforts de police

Pour faire respecter le couvre-feu, il y aura bientôt quatre policiers municipaux, contre un seul aujourd'hui. Ce qui ne semble pas vraiment effrayer les adolescents du quartier, qui affirment être dehors après 23 heures "tous les jours". "Ce sera peut-être mieux pour moi", reconnaît une adolescente, "mais il y en a qui n'obéiront pas, et qui resteront dehors".

Reportage à la Cité 7 de Mazingarbe

En parallèle de ce couvre-feu, la mairie assure qu'elle va renforcer les actions sociales, et mettre en place un conseil des droits et devoirs des familles.