Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Face à la montée des violences à Montpellier, Michaël Delafosse dévoile ses mesures pour renforcer la sécurité

-
Par , France Bleu Hérault

Police de proximité, mineurs isolés, collaboration avec la police municipale, Michaël Delafosse, maire de Montpellier, fait le point sur les mesures qui seront votées jeudi en conseil municipal pour garantir la sécurité des Montpelliérains.

Michaël Delafosse, maire de Montpellier dévoile ses mesures pour renforcer la sécurité
Michaël Delafosse, maire de Montpellier dévoile ses mesures pour renforcer la sécurité © Maxppp - MICHAEL ESDOURRUBAILH

La délinquance n'a pas flambé depuis le changement de mairie, mais elle n'a pas non plus marqué le pas. Cinq personnes blessées à l'arme blanche vendredi au centre ville de Montpellier, un homme gravement blessé par balles dans la nuit de samedi à dimanche dans le quartier de la mosson, il n'y a pas encore de bilan chiffré du mois de juillet à Montpellier, mais les faits de violence se sont multipliés, y compris dans le tram.

"Nous sommes du côté de la régle, pas de ceux qui la transgresse"  - Michaël Delafosse

Sébastien Cote, nouvel adjoint à la protection de la population admet que ces trois dernières semaines ont été compliquées "dans un contexte post-confinement où les jeunes n'ont pas pu sortir pendant des mois, où ils ne peuvent pas toujours aller en vacances à l'étranger. Des jeunes qui ne peuvent pas non plus aller en discothèque".

Michaël Delafosse, le maire de Montpellier, admet lui une situation délicate "il y a à Montpellier, comme à Nice ou Nîmes, des problèmes de trafic lié aux armes, à la drogue. Mais laissez-nous du temps. Nous avons hérité d'une situation catastrophique répète-t-il inlassablement, mais nous ferons face à nos responsabilités. Le temps du c'est pas nous, c'est les autres, c'est l'État, est terminé' ". Des mesures ont été arrêtées et seront débattues en conseil municipal jeudi, avant le vote du budget.

Pas d'augmentation des effectifs de la police municipale mais une meilleure collaboration avec la police nationale

Malgré tout, le tout nouveau maire de Montpellier n'envisage pas d'augmenter les effectifs policiers. "Depuis quatre ans, cinquante policiers municipaux ont été recrutés. vous avez vu une amélioration ?" interroge Michaël Delafosse. Pas d'augmentation des effectifs donc, mais une réorganisation de la police pour faire la place à une police de proximité.

Création d'une police de proximité mobile

"Il faut voir du bleu comme on dit " pour Sébastien Cote, l'élu à la sécurité qui, ces derniers jours, a multiplié les rencontres avec le procureur de la République de Montpellier et le patron de la sûreté départementale entre autres. "Les policiers seront dans la rue, ils connaîtront les commerçants, le quartier, lorsqu'il y aura quelques chose à signaler, un problème dans un parc, un attroupement, etc... Nous ne créerons pas de bureaux de police. Cela demande de les surveiller et d'assurer une permanence. Nous préférons mettre les effectifs en mobilité".

Pas de hausse d'effectifs des policiers municipaux donc, mais une collaboration serrée avec la police nationale. Le maire donne des exemples d'actions déjà menées ensemble comme la "présence chaque week-end dans un marché illégal de la Paillade où se vendent des produits dangereux pour la santé".

Mickaël Delafosse souhaite renforcer la collaboration entre la police municipale et nationale

Sébastien Cote, élu à la protection de la population à la maire de Montpellier

Un accompagnement éducatif pour les mineurs isolés

L'autre dossier préoccupant est celui de la délinquance liée aux mineurs isolés. Michaël Delafosse (qui était jusque-là conseiller départemental) met en avant l'impossible dialogue entre le conseil départemental de l'Hérault et l'ancien maire, Philippe Saurel. "On va essayer de trouver des structures pour les sortir des chambres d'hôtel. Le département propose une structure qui fait de l'encadrement éducatif. 

Je vais aussi aller discuter avec les autorités consulaires du Maroc et d'Algérie parce que j'aimerais qu'on m'explique, plutôt qu'on nous aide à agir contre les réseaux mafieux qui récupèrent des mineurs pour qu'ils aillent commettre des larcins dans les villes de France. Si nous apprenions que des enfants français erraient dans les rues du monde, nous serions les premiers à nous indigner. Après, je sais qu'il y a des enfants qui fuient les guerres et qui fuient les conflits. Nous avons des cas d'enfants soldats dont la prise en charge montre des résultats et c'est l'honneur de la France de savoir les prendre en charge. "

La multiplication de l'utilisation des capsules de protoxyde d'azote fait également partie des priorités en matière de sécurité.

Toutes ces mesures seront débattues avant le vote du budget lors du Conseil municipal de Montpellier jeudi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess