Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : faible mobilisation à la marche blanche de Bergerac dimanche

-
Par , France Bleu Périgord
Bergerac, France

150 personnes se sont rassemblées devant l'église Notre-Dame, dimanche, pour une marche blanche en mémoire des victimes des attentats de Paris.

Les participants à la marche se rassemblent timidement sur la place.
Les participants à la marche se rassemblent timidement sur la place. © Radio France - Pauline Ben Ali

"Je trouve ça dommage, il y a plus de voitures de police que de gens qui se sentent concernés, c'est navrant"  déplore Janine qui attend sur la place devant l'église Notre-Dame. A ses côtés, sa nièce de 20 ans a pourtant vu passer l'information sur les réseaux sociaux mais peu de jeunes ont fait le déplacement.

"Il y a plus de voitures de police que de gens concernés, c'est navrant".

— Janine, une manifestante

L'organisateur de la marche, Alexandre Rey, 22 ans, a lancé l'invitation il y a quelques jours, mais il affirme qu'il n'a pas eu d'autorisation de la mairie. "Ils n'ont pas voulu d'un  rassemblement dans Bergerac mais on ne peut pas interdire aux Français un hommage à Paris".

Les manifestants sont étonnés de la faible mobilisation

Au final, le cortège démarre sous la surveillance des policiers, une présence qui ne rassure pas pour autant Christiane, effrayée de sortir de chez elle depuis une semaine. Néanmoins, elle a tenu à venir pour son fils : "Il aurait pu y être, cela fait des années qu'il habite Paris et ce soir-là il n'est pas sorti" raconte la maman, les larmes aux yeux.

Les manifestants déposent des bougies sur le perron de l'église.
Les manifestants déposent des bougies sur le perron de l'église. © Radio France - Pauline Ben Ali

A la fin de la marche, une trentaine de manifestants allume une bougie sur le perron de l'église Notre-Dame. Au même moment, la fête foraine résonne sur la place de la République, et les files d'attente s'allongent devant le cinéma. Cette faible mobilisation, c'est peut être simplement la vie qui reprend son cours, dix jours après les attentats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess